• Album 1

     

    "Loré et les blacks > 1/3"

     

    Chapitre 1

    J’ai beaucoup de mal à m’endormir malgré la fatigue de cette journée… (Voir «Amies 3») et le fait que Cathy m’ait interdit de me laver n’arrange pas les choses… Je tourne et retourne sur mon lit que je n’ai même pas défait…

     

    ...Je bois un verre d'eau à la cuisine et vais aux wcs mais ça ne me calme pas...

     

    ...et il est plus de 4h du matin quand je trouve enfin le sommeil…

     

    C’est la sonnerie du téléphone qui me réveille. Mon radio réveil indique 9h. Je réponds machinalement : « Bonjour Madame ». Après un court silence, Cathy me dit : « Et si ce n’avait pas été moi ? »… Je reconstitue le puzzle de mon cerveau endormi avant de lui répondre : « Il y avait peu de chance, Madame… » Cathy rit : « Tu es à poil, non lavée et sur ton lit ? »… « Presque Madame, j’ai seulement enfilé un petit haut car j’avais froid, le reste est exact… » « Donc tu es prête ? » « Oui Madame »

    « Très bien, enlève ton haut, va chercher ton téléphone portable et passe par la cuisine pour récupérer une banane… Fais vite, je t’attends… » Je reviens quelques instants plus tard : « Je suis prête, Madame » « Bien… Je veux que tu fasses trois photos de toi et que tu me les envoies… Tu as compris… salope ? » « Oui, Madame… » « Sur la première je veux voir ton visage en gros plan et les traces de foutre de la soirée d’hier… » En me regardant dans un miroir, je me rends compte que les traces ont séché, j’augmente la lumière sur mon visage pour les faire briller et lui envoie le premier cliché…

    « Bien, tu ne t’es pas lavée… Pour les deux autres tu vas utiliser la banane… Un quart d’heure à te baiser la chatte et un quart d’heure à t’enculer avec le droit dans les cinq dernières minutes de te toucher le clito et de t’envoyer en l’air pour te mettre en forme… J’attends tes photos... quant à ta jouissance… Je l’entendrai au téléphone… Allez… » J’enfonce la banane dans ma chatte, je suis un peu sèche mais je lui envoie la première photo...

    Je me pistonne avec frénésie et ma chatte se trempe très rapidement ce qui fait que lorsque Cathy m'ordonne de changer de trou, elle glisse facilement dans mon anus et j’attends les cinq dernières minutes pour lui envoyer la dernière photo dès que j’ai joui en hurlant mon plaisir…

    « Parfait, te voilà bien réveillée, je vais te laisser boire ton café et te doucher… Je serai là dans une petite heure mais tu vas accomplir un petit travail pour moi : déverrouille ta porte, installe toi à poil devant ton ordinateur… Et prépare-moi un diaporama mettant en scène des grosses bites de noirs avec des salopes blanches… Je sais que ça te fait fantasmer… » Et elle raccroche...

    Chapitre 2

    J’enfile sur mon corps nu un soutien gorge et un petit tablier...

    Loré et les Blacks 1

    ... et vais boire mon café dans le salon avant d’aller me doucher avec plaisir...

    Quand j’ai fini, j’allume ma première cigarette et vais m’installer nue devant mon ordinateur...  

     

    … Je décide de faire ce que je connais et entre sur "Google" pour chercher "sexe noir" qui me mène directement sur le site "Darlina" qui propose une cinquantaine de sous dossiers dont "Grosses bites noires" qui correspond exactement à ce que m’a demandé Cathy… Je prépare mon diaporama en classant les photos par sous-thèmes...

    Chapitre 3 > Découverte de la bite noire

    Loré et les Blacks 1  Loré et les Blacks 1

    Chapitre 4 > Léchage de glands

    Loré et les Blacks 1 

      

    Loré et les Blacks 1  Loré et les Blacks 1

    Chapitre 5 > Branlette

    Loré et les Blacks 1 

     

    Chapitre 6 > Léchage de cul

    Loré et les Blacks 1  Loré et les Blacks 1

    Loré et les Blacks 1

    Chapitre 7 > Le noir lécheur

    Loré et les Blacks 1   Loré et les Blacks 1

    Chapitre 8 > Jeux de sperme

    Loré et les Blacks 1  Loré et les Blacks 1

    Loré et les Blacks 1  Loré et les Blacks 1

    Loré et les Blacks 1   Loré et les Blacks 1

    Loré et les Blacks 1  Loré et les Blacks 1/3

      Loré et les Blacks 1 

       

    Chapitre 9 > Pipeuse à genoux

    Loré et les Blacks 1

    Loré et les Blacks 1  Loré et les Blacks 1

    Loré et les Blacks 1  Loré et les Blacks 1

    Loré et les Blacks 1  Loré et les Blacks 1/3

    Loré et les Blacks 1/3 Loré et les Blacks 1/3

      

      

      

    Chapitre 10 > Pipeuses penchées

      Loré et les Blacks 1

    Loré et les Blacks 1  Loré et les Blacks 1

    Loré et les Blacks 1

    Loré et les Blacks 1/3

    Chapitre 11 > Baisée empalée

    Loré et les Blacks 1  Loré et les Blacks 1

    Loré et les Blacks 1  Loré et les Blacks 1

    Loré et les Blacks 1 Loré et les Blacks 1

    Loré et les Blacks 1 

    Chapitre 12 > Baisée dans d'autres positions

    Loré et les Blacks 1

    Loré et les Blacks 1  Loré et les Blacks 1

    Chapitre 13 > Et, bien sur, enculées

    Loré et les Blacks 1

    Loré et les Blacks 1  Loré et les Blacks 1

      

    Chapitre 14 > Ou doublement défoncées

    Chapitre 15 > Dans des sessions complètes

    Pour terminer, je cherche un diaporama : en voici un dans lequel l’actrice est un peu trop professionnelle mais où la bite du noir est des plus impressionnantes...

      

      

      

     

      

      

    Je termine mon diaporama juste quand la porte d’entrée s’ouvre. Cathy, souriante entre dans le bureau. Elle semble calmée depuis hier soir, et je tente un « Bonjour Madame » des plus respectueux… « Salut ma chérie… Je suis en pleine forme ce matin, il fait un temps superbe, tu as un programme bien chargé… et j’espère que tu m’as préparé un beau diaporama ! »… Je lui réponds en souriant que je pense avoir trouvé quelques photos explicites…

    Elle s’assied à côté de moi : « Allez, Loré, montre moi ça… » Je déclenche le diaporama... Cathy ne dit pas un mot et se contente de me dire à la fin :"Je comprends que ton chef soit content de toi : tu es une aussi bonne secrétaire qu'une bonne pute ! Dans les deux cas tu sais satisfaire tes clients et leurs demandes..." Les compliments de Cathy sont rares... Je le prends comme tel !

    Chapitre 16 > La commande spéciale d'un ami de Cathy

    « J'approuve ton choix de photos, il rassemble tout ce qu’une salope blanche peut faire avec des noirs en amour, sans parler du BDSM, bien sur… Tu dois te demander pourquoi je t'ai imposé ce petit travail... C'est tout simplement parce que tu vas avoir une « journée noire » durant laquelle tes clients et tes clientes ne seront que des Blacks ! Mais, rassure-toi, tu seras bien payée car les putes à nègres sont très recherchées ! » Je connais donc mon emploi du temps pour la journée... Je ne suis pas du tout raciste mais je crains simplement la taille incroyable de certaines bites noires...

    « Mais avant d’y aller, j’ai une commande spéciale d’un client de ton site qui veut un clip exclusif de toi : strip-tease intégral dans ta cuisine avec finition au vibro et jouissance... alors va t’habiller : haut, bas, sous-vêtements et escarpin, je t’attends dans la cuisine… Je m’habille d’une jupette plissée verte, d’un top jaune et blanc, d’escarpins pointus blancs avec des talons foncés, de sous-vêtements roses et je rejoins Cathy dans la cuisine… Elle me donne quelques instructions : « Pour que l’image soit parfaite, je vais te filmer avec la caméra sur pied, donc ne bouge pas trop de cet angle de la cuisine… Il aime les strip-teases lents, il adore que les salopes se lèchent les nichons et bien voir le vibro dans toutes les positions possibles, sans t'enculer... J’aimerais que le clip ne dure pas plus de 10 minutes : je te ferai un signe pour les changements de positions... Entendu Madame la star du porno ? » « Oui, Madame, vous pouvez compter sur moi… » « On va filmer en deux fois : sans et avec vibro »… Nous nous mettons au travail… Bien guidée par Cathy.

       

       

      

    ... et après une courte pause, avec un vibro… 

      

      

    ...qui se termine par une jouissance peu réaliste mais très bruyante… Cathy semble satisfaite mais je n’ai pas réussi à la tromper : « Dommage que tu aies simulé ton orgasme… le vibro était trop petit… salope ? »… « Oui, Madame… c’est exact… »… Mais comme elle reste de bonne humeur elle me dit « Bah je suis sur qu’il ne s’en rendra pas compte… tes cris étaient très réalistes… allez va te changer : aucun sous-vêtements, une jupe aux genoux fendue jusqu’à la taille, un chemisier transparent, ton collier avec ma médaille, des escarpins d’été nu-pieds et ton manteau… Je t’attends dans le salon en buvant un café que tu vas me servir… Allez bouge ton gros cul de salope tu as du travail ! »

    Je lui porte son café, lui allume une cigarette et vais me préparer… Quand je reviens elle enfile son manteau et nous partons directement…

    Chapitre 17

    Cathy est décidément très en forme… « Je suppose que tu n’as rien mangé ce matin ? Il fait un temps splendide, nous allons prendre un petit déjeuner en terrasse… » Je ne peux qu’approuver… Quand nous avons terminé, elle me dit… « Je ne connaissais pas ce parc public, viens on va y faire un tour… » Et comme je sais qu'avec Cathy rien n’est gratuit, je ne suis pas surprise de devoir prendre une pose obscène dans ce parc plein de monde…

    Elle sourit et nous remontons en voiture. Nous roulons un bon quart d’heure et entrons dans un quartier qui est peu notre Harlem local… Deux blanches dans une voiture font un peu tâche, mais Cathy s’en fiche totalement et se gare devant un petit établissement dénommé à juste titre « Harlem-Café » où nous entrons toutes les deux, elle d’un pas ferme et moi avec une grosse boule dans le ventre…

    Elle va directement au bar et embrasse le barman noir : « Bonjour mon John, je suis contente de te revoir ! »… « Et moi donc, Cathy, quand Mama m’a annoncé que tu venais j’étais fou de joie ça fait au moins six mois qu’on ne t’a pas vue ici… » « Oh, oui facilement ! » « Je préviens Mama, elle est en audition dans son bureau, mais tu connais le chemin ! ». Il nous ouvre électroniquement une porte cachée et quelques instants plus tard Cathy frappe à une autre porte, une voix puissante lui crie : « Entre ma Cathy, je t’attendais ! »… Quand nous entrons, la scène me parait surréaliste… Une noire avec des seins absolument monstrueux…

     

    … se précipite sur Cathy pour l’étreindre et l’embrasser affectueusement avec un sourire   attendrissant : « Oh, comme je suis heureuse ma chérie…. Quand tu m’as téléphoné pour m’annoncer ta venue, je n’y croyais pas ! Je suis si contente de te voir, j’ai fait préparer un superbe repas pour nous deux ! Nous aurons le temps de rattraper le retard, mais jure moi de venir me voir plus souvent… » Cathy arrive à se défaire de son étreinte avant de s’étouffer et lui jure qu’elle sera plus assidue… Je reste dans un coin sans bouger…

    Chapitre 18

    « Je suis en plein casting pour embaucher des futures putes… Ca me ferait plaisir que tu y assistes et que tu m’aides… » « Ce sera avec plaisir Mama… J’ai l’impression que ton affaire tourne très bien ! » « Je suis très contente, le bordel ne désemplit pas de 9h à 4h du matin et les putes font la queue pour que je les embauche, j’en ai tellement que je suis obligée de les numéroter car je ne peux pas me rappeler de leurs prénoms !… J’essaye de pratiquer des prix raisonnables et d’offrir de jolies filles… » « Oui je crois que c’est la bonne équation ! »

    "Ta pute est très attendue, j'ai annoncé sur tous les écrans de télé que cet après midi nous attendons une pute blanche qui adore les pines de nègres, elle sait ce qui l'attend ?". "Oui, elle est au courant et assurera !". « Ok, je vais appeler John, tu veux boire un cuba libre ? » Cathy accepte et John revient peu après avec trois  verres et comme le lui demande Mama, dès que je l'ai fini, elle me demande de le suivre…

    Il m'amène dans une salle d'attente où les putes viennent s’offrir... En me disant : "Ce sont tes collègues, mais tu vas avoir des tas de demandes car les putes blanches sont rares ici !"

    Les filles me réservent un accueil très sympa et viennent m'embrasser à tour de rôle en se présentant... Je les remercie en leur disant que je m'appelle Loréna... Peu à peu des filles entrent et savent que la règle est de se mettre à poil, je reste habillée, ne sachant pas comment me comporter... 

     

     

     

       

      

       

     

    J'ai rarement été entourée de femmes noires dont certaines m'excitent terriblement... Et l'une d'elle s'en rend vite compte... et me dit à l'oreille :"J'espère que nous aurons un petit moment seule à seule... Tu me plais beaucoup et j'adore les gouines blanches..."

    A suivre dans "Loré et les blacks 2/3"

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :