• Album 3

     

    "Les amies de Cathy

    2016 > 3/3"

     

    Chapitre 18

    Isa continue avec une collection d'ustensiles de BDSM qui semble inépuisable... ainsi : ces menottes reliées à un écarteur de chevilles...

     

    ...un superbe masque intégral qui a du coûter une fortune !...

     

    ...et avant de redescendre à la cave pour me faire tester une nouveauté extraordinaire : un nouveau neck corset terriblement contraignant.

     

    Nous descendons une nouvelle fois à la cave et j’entends des bruits de métal et de chaînes... et après montage, je suis totalement immobilisée avec un pieu enfoncé dans la chatte…

      

    Cathy semble apprécier : "Pas mal ce système, un peu compliqué à monter mais le résultat est assez fabuleux, lui aussi a du te coûter cher !" "Oui, très cher... Mais tu sais à 500 euros les deux heures de dressage d'une épouse ce n'est pas grave ! Il faudrait laisser longtemps ta pute dans cette position en lui défonçant le con avec le pieu... Mais nous n'avons pas le temps... Il faut même la libérer pour que je puisse photographier mon nouveau carcan... Aucune soumise n’y résiste !"

    "Hum… Tout est bien accessible ! J’imagine facilement les coups de martinet claquer et zébrer sa peau !" Après m'avoir libérée, les femmes rient en retournant au salon pour me poser un autre carcan plus facile à manipuler…

     

    Puis Isa teste sur moi une nouvelle manière d'attacher une corde à jouir et une chaîne à jouir d’un calibre impressionnant…

      

    "Pour continuer, ce ne sont pas des nouveautés, mais de simples utilisations d’une planche et d’un chevalet...Je les avais oubliées dans mon catalogue !"

     

    Chapitre 19

    Isa m’ordonne de frotter ma chatte sur le chevalet, sans jouir, alors qu’elles font une pause en buvant une autre tasse de café...

    "Et maintenant quel thème vas-tu aborder Isa ?" "Je crois avoir terminé les accessoires, on va attacher ta salope de toutes les matières possibles… rien de neuf, mais les maris qui me confient leurs femmes à dresser adorent ce genre de photos… ! On va commencer par le lit en tenue sexy… Et comme tu le vois on peut même décorer le modèle en lui enfonçant un vibro ou un gode dans la bouche !"

      

      

    Cathy rit de l'idée en me godant profondément la bouche... Alors qu'Isa enchaîne :

    "On va continuer par quatre photos d'elle à poil nue en train de se tortiller vainement sur un lit...

      

      

     

    ...et continuer en la saucissonnant assise sur un canapé...

     

    ...avant de l’attacher sur une chaise et une table dans des poses bien obscènes...

      

    ... sans oublier le classique à genoux mains menottées dans le dos...

     

    ... c'est extraordinaire comme elle prend la pose d'esclave, on dirait qu'elle est née comme ça ! Et avant de redescendre à la cave pour deux photos spéciales, on va l’attacher à genoux mains tendues vers le haut…"

     

    Nous redescendons à la cave mais Isa me rassure : "Nos allers et retours vont bientôt se terminer… et en plus tu vas avoir ta récompense… car j’aime beaucoup photographier une soumise qui prend son pied et jouit sans retenue…"

    En attendant ce dénouement, elle est très dure avec moi en me mettant en scène pour deux photos : une où je suis habillée et bondée très serrée à un poteau et l'autre sur laquelle je suis nue, saucissonnée et pendue par les pieds comme un jambon pendant un temps qui me parait interminable…

     

    Elle se décide enfin, à me libérer et nous remontons sans qu’elle ne me rhabille. Une fois dans le salon, elle explique à Cathy qu’elle a sacrifié une de ses chambres pour en faire un studio photo.

    Les deux femmes me poussent vers cette pièce et Isa me met en scène pour une série de photos que je redoute de voir tellement elles me semblent obscènes… Ses ordres sont nets et précis… Je n’ai qu’une chose à faire : lui obéir à la lettre…

      

      

    Quand elle est satisfaite de ses clichés elle me libère de toutes mes contraintes en disant à Cathy : "Je vais tester l'élasticité de son con... J'ai un énorme gode que certaines soumises ne peuvent pas accepter, je veux leur prouver qu'il peut entrer sans problème dans un con de femelle excitée..."

    "Je suis sure qu'elle ne te décevra pas !"

    Quelques instants plus tard, je me retrouve mains enchaînées au dessus de la tête, accroupie... Et en baissant un peu les fesses comme me l'ordonne Isa, je sens à l'entrée de mon vagin un énorme gode fixé sous moi…

     

    Je n’ai pas besoin de plus de consignes pour fléchir de plus en plus mes genoux pour que le gode disparaisse entièrement dans ma chatte heureusement dégoulinante... à la grande joie des deux femmes qui se régalent de voir à quel point je peux être dilatée… "Gode toi dessus mais ne jouis pas sale pute !"...

    Je dois le faire aller et venir dans ma chatte sans pouvoir m'envoyer en l'air, ce que je m’applique à faire avec des bruits obscènes de va et vient...

    Chapitre 20

    Quand Isa estime qu’elle a suffisamment de photos et que je suis à la limite de l’orgasme, elle me libère les mains, m'ordonne de sortir le monstre de mon con et m’attache sur une chaise, tétons pincés et me glisse un gode de latex dans la bouche...

     

    ...en me conseillant de le sucer sans les mains et sans qu’il ne tombe… J’y arrive péniblement car ma salive rend le gode glissant et je suis obligée de le bloquer de temps en temps avec mes dents… Après avoir pris son temps, Isa vient me libérer : "Bien il n’est pas tombé… tu vas avoir ta récompense…". Elle me pousse jusque dans un fauteuil en m’ordonnant de me branler en alternant mes doigts dans ma chatte et dans ma bouche jusqu’à ce que je n’en puisse plus...

    Elles laissent monter en moi le plaisir et voient mes doigts ressortir de ma chatte de plus en plus mouillés... Mais quand j’hurle que je n’en peux plus de me retenir, Isa rit, me prend par les cheveux et m’emmène dans ce que j'imagine être le centre du salon où elle me fait mettre à genoux, écarte mes cuisses à grands coups de pieds et m'autorise enfin à jouir en me branlant devant elles...

    ...alors que j'imagine qu’elles doivent me mater et me mitrailler avec appareils photos et caméra... "Bien, je vois que tu en avais très envie, alors tu vas continuer pour jouir une deuxième fois… mais, là, je ne vais prendre que ton visage en gros plan pour bien apprécier ta jouissance… Tu sais que tu es très expressive quand tu jouis salope ?"

    Les deux femmes rient, alors que j’entends des bruits de tasses et de cuillères et que je me branle avec plaisir pour jouir une seconde fois… Quand j’ai fini de hurler mon plaisir en me tortillant comme un ver, Isa me dit : "Parfait… J'ai des clichés superbe de ta jouissance... Nous allons retourner dans le studio photo pour une petite séance un peu plus dure… Mais ton petit con de chienne me semble prêt pour un gros pieu… Et quand tu seras trop excitée d’être baisée de cette manière, tu me le diras et peut être que je t'autoriserai à te finir debout comme une salope qui aime tellement s’exhiber…"

      

     

    Quand j’ai fini de jouir pour la troisième fois, quasiment d’affilée…

    Chapitre 21

    Elle me ramène au salon, me couche sur le dos, jambes levées très haut et...

    ... elle teste elle-même l’élasticité de mon con et ne peut que constater qu'il dégouline de mouille : "Cathy, ta pute est une véritable fontaine ! Et plus elle jouit plus elle en redemande… Tu dois vraiment te régaler avec elle !"

    "Oh oui… C’est une perle rare, mais pour le moment, c’est ton jouet, alors profites-en bien, je me régale de te voir faire avec elle et compte sur moi pour te la prêter de temps en temps…"

    "Hum, oui, je vais m’occuper d’elle… Quand on voit une telle pute on a envie de se déchaîner ! Pour la suite j’ai prévu trois séances avec elle… ça ne te dérange pas de prendre les photos ?"

    "Pas du tout… ce sera même un grand plaisir !" "Merci, Cathy, j’ai tout préparé, les tenues et les accessoires, donc ça ira vite… on va commencer par la cuisine… où je vais la zébrer un peu..."

        

    "Voilà, son corps a de jolies couleurs... maintenant une petite séance au salon où elle va pouvoir s'envoyer en l'air quelques fois... Je sais que je ne pourrai pas la rassasier... mais ça lui donnera envie d'aller encore plus loin !"

     

       

     

     

    Je n'ai pas pu résister longtemps et, comme elle l'avait annoncé... j'ai enchaîné orgasme sur orgasme. J'ai droit à une caresse de la joue et à un "tu es une très bonne esclave"... Elle me laisse pour passer un rapide appel téléphonique en disant simplement : "Dans un quart d’heure, ça vous va ? Bien nous vous attendons !"

    Chapitre 22

    Alors que je me demande, un peu inquiète qui va arriver… Isa m’entraîne vers le prochain lieu qu'elle a choisi : "Tu sais Cathy que j’aime les femmes… Alors cette séance près du bar est plus pour la gouiner et me faire plaisir que de la faire souffrir et hurler de douleur ! Ça la changera un peu... Est ce qu'elle est gouine ?" "En BDSM, surement mais dans la vie je crois qu'elle préfère les bites et si possible bien grosses !" Isa rit et commence à s'occuper de moi, en effet plus comme une gouine que comme une domina dans une séance qui me semble extrêmement longue…

       

        

      

      

      

     

     

    … Elle semble épuisée quand elle en a fini avec moi et sa respiration est accélérée… Je ne l’ai pas entendu jouir mais je suis sure qu’elle a prit deux ou trois fois son pied très discrètement contrairement à moi… Elle me guide vers la salle de bains : "Tu pourras enlever ton bandeau, douche toi et fais toi belle, et quand tu seras prête, remets ton bandeau et enfile ces menottes de cuir aux poignets et aux chevilles : tu n’auras qu’à revenir de la salle de bains en faisant des petits pas… Comme les geishas !" Elle me pousse dans la salle de bains et ferme la porte.

    Chapitre 23

    Pendant que je prends une douche presque jouissive…

    J’entends la sonnette, je suppose que ce sont les personnes invitées… Mais, je suis tellement excitée de savoir que je vais être le jouet d’autres personnes que mes tétons se tendent et que j'ai le haut des cuisses trempé…

    Quand j’ai fini, j’ai un peu de mal à fixer les menottes à mes chevilles et à mes poignets… Je remets mon bandeau et à petits pas, en me guidant sur les voix des femmes mais aussi celles d’hommes que je ne connais pas, je rejoins le salon… Saluée par un : "Ah notre pute est prête… Petite salope… Deux amis nous ont rejoint… Je vais te conduire au milieu du salon où tu feras un peu de gymnastique pour que tes poses soient parfaitement obscènes et qu’elle révèlent tout de toi ! Ces messieurs aiment voir la marchandise avant de jouer avec elle !"

    Elle me positionne là où elle le voulait, et, sans savoir qui me regarde, j’essaye de satisfaire son désir : 

       

      

    Apparemment avec succès car des applaudissements couronnent ma prestation… Isa me prépare de suite pour le premier homme qui commence par jouer avec sa cigarette en me frôlant le corps et en m'offrant sa cigarette... Il me joint les mains et s'en sert de cendrier, mais la cendre qu'il fait tomber dans le creux de mes mains ne brûle pas..

    Les amies de Cathy 3/3 Les amies de Cathy 3/3 Les amies de Cathy 3/3

    Les amies de Cathy 3/3 Les amies de Cathy 3/3 Les amies de Cathy 3/3

      

    ...avant que je ne l'entende se déshabiller et me prendre la tête pour que je lui suce la bite...

    Les amies de Cathy 3/3 Les amies de Cathy 3/3

      

    ...jusqu’à ce que j’avale son foutre jusqu’à la dernière goutte… "C'est une très bonne pipeuse… tu es sure que ce n’est pas une pro ?" Isa l’assure en riant que je ne suis qu’une pute occasionnelle… "C'est bien... elle a de l'avenir et en plus si je la croise dans la rue je la reconnaîtrai contrairement à elle !"

    Tout le monde rit alors que je l’entends allumer une autre cigarette.

    Chapitre 24

    Dès qu'il est parti, Isa me prépare pour l’autre… "Mon autre ami est difficile… Il lui faut des tenues fétichistes et un donjon… Dommage que tu aies les yeux bandés, tu ne pourras pas voir le bijou de donjon que j’ai fini il y a quelques jours…"

    Quand je suis prête, Isa me tient par la main et me conduit dans une pièce où elle m’assied sur une chaise en me disant de saisir les deux chaînes qui sont au dessus de mes poignets. Elle me glisse à l’oreille :

    "Mon ami n’est pas sado, mais même si tu ne peux pas voir sa bite je peux t’assurer que tu vas la sentir ! Ce doit être la plus grosse pine d’Issoire. Régale toi bien putain et n’hésite pas à jouir quand ce monstre fouillera et remplira ton con !"

    Les amies de Cathy 3/3 Les amies de Cathy 3/3

    Les amies de Cathy 3/3 Les amies de Cathy 3/3

    Les amies de Cathy 3/3  Les amies de Cathy 3/3

    Les amies de Cathy 3/3 Les amies de Cathy 3/3

    Les amies de Cathy 3/3 Les amies de Cathy 3/3

    Les amies de Cathy 3/3 Les amies de Cathy 3/3

    Les amies de Cathy 3/3

    Isa avait raison, j'ai l'impression de baiser avec un âne. Il me remplit tous les orifices sans se poser de question et sans un mot. Mais je suis tellement excitée d'être aussi remplie par une pine si grosse que je l’accepte dans toutes les positions… Il a, en plus, une résistance peu ordinaire et pourtant l'étroitesse de mon cul ou de ma bouche doit bien le branler...

    J'ai joui je ne sais combien de fois quand, épuisé et n'en pouvant plus, il arrête de se faire pomper une nouvelle fois pour jouir dans ma bouche grande ouverte et sur mon visage...

    Les amies de Cathy 3/3

    Je n’ai droit à aucun commentaire de sa part. Et personne ne récupère le foutre qui me souille le visage. Revenues au salon, Isa m’ordonne d’aller à la douche... Mais elle est interrompue par Cathy : "Non, elle part comme ça pleine de foutre et à poil".

    Cathy salue tout le monde, promet à Isa qu’elles se reverront et lui assure que si elle a des clients pour moi, j’assurerai et nous partons.

    Dès la porte fermée, elle m’enlève mon bandeau et quand nous sommes dans l’auto elle me conseille de me regarder dans le miroir de courtoisie : "Regarde, ma chérie, à quoi ressemble une vraie putain !" A voir mon visage défait, mes traits tirés et ma figure maculée de sperme, des larmes me montent aux yeux… Elle éclate de rire et démarre en prenant visiblement la direction de notre quartier…

    Chapitre 25

    Elle se gare devant chez elle et nous entrons… Elle me dit simplement de me mettre à genoux, à poil, mains sur la tête en me désignant un coin de la cuisine… 

    Les amies de Cathy 3/3

    Je m'exécute alors qu’elle quitte la pièce sans un mot… J'avoue ne pas comprendre ce qu'elle va exiger de moi... J’entends des bruits dans sa salle de bains… Et un long moment après elle revient et me dit simplement :

    "Tu penses que tu es la seule à pouvoir te régaler en enchaînant les orgasmes ? Mais tu vas me voir en action avec un ami… Je veux que tu regardes sans bouger un cheveu et sans émettre un son jusqu’à ce que je vois ton jus de femelle couler le long de tes cuisses devant le spectacle que je vais t’offrir !"

    Et, elle me change de position...

    Les amies de Cathy 3/3

    C'est alors que je remarque qu’elle est très élégamment vêtue d'une robe du soir… Elle sort une bouteille de vin et s'apprête à se servir quand la sonnette retentit...

    Elle va ouvrir et revient avec un jeune noir, assez belle homme. En entrant dans la cuisine il s'étonne de ma présence, Cathy rit en lui disant : "Ne fais pas attention à elle c’est une esclave qui me lèche les pieds, me torche le cul et fait la pute pour moi... Elle va simplement nous regarder en me jalousant ! ».

    L’homme rit… Et sans plus s'intéresser à moi, il remplit deux verres de vin...

    Les amies de Cathy 3/3

    ...et ils trinquent au sexe… Cathy semble déchaînée et rentre dans le vif du sujet en caressant la braguette du jeune homme… Le spectacle qu’elle m'offre avec cet amant noir est plus pornographique que chaud...

    Les amies de Cathy 3/3 Les amies de Cathy 3/3

    Les amies de Cathy 3/3  

    Les amies de Cathy 3/3

    Les amies de Cathy 3/3 Les amies de Cathy 3/3

    Les amies de Cathy 3/3

    Les amies de Cathy 3/3 Les amies de Cathy 3/3

    Les amies de Cathy 3/3

    Et quand elle le finit en le branlant et en se touchant la chatte… J’ai le haut des cuisses trempées… Cathy le remarque alors qu’elle-même s’arrose la figure du sperme de son amant en s'offrant un énième orgasme...

    Les amies de Cathy 3/3 Les amies de Cathy 3/3

    Elle se relève et entraîne son amant vers moi : "Tu vois ce que je t’avais dit : elle dégouline de jus et crève d’envie de jouir !" Le jeune homme ne peut que constater mon état… La bite toujours dure, il dit quelque chose à l’oreille de Cathy qui éclate de rire en lui disant : "Bien sur que tu pourras… Je t’ai dit en arrivant que c’était une pute, mais pour toi ce sera gratuit !" En riant ils se rafraîchissent tous les deux avant de se rhabiller. Il prend congé et me dit au passage "à très bientôt salope" et il s’en va…

    Cathy me gifle violemment et me crie : "A présent j’en ai marre de te voir pouffiasse… Ramasse tes affaires, va te rhabiller où tu veux et rentre chez toi... Mais attention : pas de douche, couche toi sans te laver comme la truie que tu es, je t’appellerai quand j’en aurai envie…"

    Elle me pousse violemment dehors…

    Je me rhabille très vite sur le perron et rentre chez moi en pleurant, le moral en berne… mais, rassasiée d’orgasmes et le corps rempli de sperme...

    FIN


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :