• Blacks 2

     

    "Loré et les blacks > 2/3"

    Chapitre 19

    Quelques minutes plus tard, John vient me chercher… Il me conduit vers une salle de bains où je me douche, et quand j’en sors il me tend des escarpins à lanières en me disant : « Tu vas rejoindre tes collègues… et là, tu attendras qu’un ou plusieurs clients te choisissent… Tu as le numéro 302… Ecoute bien les messages diffusés… Tu auras 150 euros nets par client pour une demi-heure… » Je le suis, nue, yeux baissés et nous revenons dans la salle remplie de nouvelles filles, mais, où, je suis toujours la seule blanche…

      

     

    … Les filles m’offrent une coupe de champagne… Mais nous n’avons pas trop le temps de faire connaissance car j’entends : « La 302 est attendue salon 4 »…

    Chapitre 20

    Les filles m’expliquent comment rejoindre le salon où m’attend un noir tout en muscles qui ne s’embarrasse pas de préliminaires… Il est là pour baiser une blanche et il s’y applique pendant la demi-heure qui lui est attribuée…

     

      

       

       

     

    Quand il s’en va, visiblement satisfait, John me rejoint et m’explique : « Quand tu as fini une passe, tu vas à la douche, si tu as une tenue particulière à mettre, elle sera sur une chaise, et en principe tu retournes dans la salle, mais là, tu es attendue directement au salon 6 que tu trouveras facilement, tous les salons sont dans le même couloir… »

    Chapitre 21

    Je vais me doucher et quand j’ai fini, j’enfile un combiné en dentelle noir, une jupe en jean et des sandales d’été avant de rejoindre le salon indiqué où je suis accueillie par deux noirs, bien bâtis et fort sympathiques… Et en plus doté d’un bon humour… Ce qui fait que la séance se passe fort bien…

      

      

     

      

      

       

    Quand ils s’en vont en me donnant un billet de 50 euros de pourboire… John n’étant pas là, je vais à la douche, ne trouve rien sur la chaise et rejoins donc la salle nue… Les filles m’applaudissent en me disant gentiment : « Tu es nouvelle et blanche ce n’est pas étonnant que tu sois très demandée ! »…

    Chapitre 22

    Je rie avec elle alors qu’une annonce m’indique que je suis attendue au salon 7… Les filles me souhaitent bon courage et dans ce salon où je me présente nue, je trouve ma première bite monstrueuse… qui me confirme que la taille des bites de certains noirs n'est pas vraiment une légende… et en plus mon client sait s’en servir car il m’envoie deux fois en l’air en me baisant… 

     

        

      

     

       

      

    Lui aussi me donne un billet de 20 euros, probablement car il est content de ma prestation, mais surtout de mes jouissances… Sous la douche je m’interroge car pour l’instant les noirs ont largement utilisé ma bouche et ma chatte mais on délaissé mon cul… Je n’en suis pas mécontente… Ne trouvant rien sur ma chaise, je reviens dans la salle où il règne une très bonne ambiance…

    J’ai le temps de prendre un verre avant que la sono ne me réclame dans le bureau de Mama…

    Chapitre 23

    Je frappe à la porte et la voix caractéristique de Mama me dit d’entrer. Elles sont en train de finir de déjeuner. Mama me dit : « Je te félicite petite pute… Pour le moment tu es parfaite, l'ami que tu as pompé m’a donné un pourboire pour toi et je n’aie que des compliments… Cathy m’a expliqué qui tu étais et ce que tu aimais, il faut que tu saches que dans le milieu black le BDSM est une pratique peu courante. J’ai douze salons de rencontres et uniquement deux salles consacrées à cette pratique. Mais j’ai quelques dominas noires dans mon fichier… »

    Cathy continue : « Tu vas donc assister à une séance d’une blanche dominée par une noire, et n'hésite pas à t’envoyer en l’air en la matant, car après ce sera ton tour… » Mama ajoute : « Comme toutes les salles sont sous caméra… nous ne perdrons rien de tes faits et gestes… John t’attend, il sait où te conduire… » Je sors du bureau où il m’attend… « Tu pratiques aussi le BDSM ? » « Oui, Monsieur John »… « Alors tu vas te régaler… » Il me conduit dans une petite pièce étroite meublée d’un simple sofa et bordée par une grande glace visiblement sans tain qui donne sur une cave où, pour le moment, je ne vois qu’une esclave blanche attachée…

    … John me laisse seule et je m’assieds dans le sofa cuisses ouvertes, main droite posée sur ma chatte trempée… Quelques instants plus tard une superbe noire très sexy entre dans la pièce avec un martinet, et, sans un mot, elle commence à s'occuper de la blanchette comme j’ai été appelée par un client…

      

      

     

      

    … Quand je vois la soumise manger le sexe ourlé de sa domina je ne peux retenir un premier orgasme… Alors qu’une fois satisfaite par la langue de son esclave, la domina la change de position et durcit ses exigences...

      

    mais quand elle encule la blanche, j’ai tellement envie d’être à sa place que je jouis de nouveau bruyamment… Et mon jus dégouline sur le haut de mes cuisses…

    Chapitre 24

    C'est à ce moment là que la porte de mon petit salon de voyeuse s’ouvre et une noire en robe rouge me dit : « Suis-moi putain et ferme ta gueule, je ne veux pas t’entendre… »

    Elle me pousse vers une salle proche de celle que j’observais. Et sans préambule, elle s’occupe de moi… Je sens en elle de la rage, de l’envie de faire mal et une jouissance à me dominer et à me rabaisser… Mais n’est ce pas ce que je cherche dans la soumission ?...  Après s’être occupée vicieusement de mes tétons…

      

      

    Elle me met un carcan en acier bloquant ma tête et mes poignets et en profite pour se faire lécher les pieds et me fait jouir avec un vibromasseur posé sur mon clitoris bandé… Avant de se faire lécher les seins…

     

     

      

    … Et je regrette vite d’avoir constaté que les noirs n’aimaient pas enculer... car ma domina semble raffoler de mon cul et ne s’en prive pas…

     

     

    ...avant de terminer la séance en m’enfonçant un gros pieu dans la chatte et en me refaisant jouir avec son vibromasseur qui me fait hurler de douleur tellement mon clitoris est irrité… 

    … Je ressors épuisée du salon et je reste longuement sous la douche pour essayer de récupérer un peu…

    Chapitre 25

    Et, j’ai bien raison, car en sortant je trouve une petite robe noire et rose avec un petit mot : « Salon 3 »… Habillée... j’entre dans le salon saluée par un jeune noir qui m’entraîne dans une cuisine… Et c’est sur la table de la cuisine qu’il m’oblige à sucer un gode en verre avant de m’enculer avec… Puis il me baise et m’encule en m’ordonnant de me doigter la chatte, avant de se finir en se vidant les couilles dans mes intestins…

      

      

     

      

    … Si les noirs avaient respecté mon anus jusqu'à présent… Je constate qu’en dix minutes les choses ont bien changé…

    Chapitre 26

    Quand je reviens douchée dans la salle… John s’adresse à toutes les filles… « Mama a décidé de faire un cadeau à deux d’entre vous qui auront le droit de gouiner 302… Alors désignez les deux filles pendant que 302 fait une passe au salon 10… »

    J'entre nue dans le salon, accueillie par un noir au crane rasé qui se touche la bite qui me laisse bouche bée tellement elle est énorme alors qu’il ne bande pas encore complètement… Mais dès qu’elle est bien dure… Je la sens réellement passer et il me remplit tellement que je ne peux pas résister au plaisir…

      

     

     

    ...Jusqu’à ce qu’il sorte brutalement de mon cul pour jouir dans mon anus béant…

     

    … Il s’en va sans un mot… Je mets mes mains sous moi par peur de tacher la moquette du couloir avec mon cul dégoulinant de foutre et je suis contente d'arriver à la salle de bains… Douchée, je trouve sur la chaise un jean, un pull et des mules nu-pieds…

    Chapitre 27

    Un mot m'indique que je suis attendue au salon 1 où j’ai la surprise de découvrir une fille qui m’embrasse tendrement sur la bouche en me disant : « Je m’appelle Tara, alias 172, et toi ma chérie ? »… Je rie… « Moi 302, alias Loréna ! » Nous rions toutes les deux et profitons de ce moment de douceur pour nous donner du plaisir réciproque bien qu’elle soit beaucoup plus gouine que moi…

      

      

     

      

      

     

    … Nous allons à la douche ensemble… Mais Tara repart seule vers la salle...

    Chapitre 28

    ...car j’ai un rendez-vous au salon 8 vêtue de noir : jupette, soutien-gorge, escarpins compensés et même une paire de lunettes… Je me retrouve dans un bureau où deux noirs me demandent de m’exhiber comme si j’étais une secrétaire… 

     

    … Puis sans attendre… Ils me mettent à poil et alternent les doubles pénétrations dans tous mes trous jusqu’à ce que leurs bites repues pendent de chaque côté de mes épaules…

      

      

       

      

     

    … Ils m’ont épuisée et fait jouir deux fois de suite… La douche est la bienvenue… Mais en en sortant je trouve un habillement bizarre : une jupette bleue, un top et des chaussettes montantes blancs… Et un nouveau rendez-vous au salon 9...

    Chapitre 29

    Je suis très surprise d’être reçue dans un cabinet médical par une infirmière noire assez corpulente…

    … J'ai visiblement affaire à une fétichiste, qui, après un long dialogue me donne son diagnostic qui lui semble évident : j’ai vécu longtemps en Afrique dans une famille aisée, entourée d’esclaves noirs et c’est devenu une obsession pour moi : il me faut impérativement quelques séances pour que ce souvenir douloureux de mon enfance ne contrarie plus ma vie d'adulte… Et, je joue le jeu en approuvant son diagnostic et lui demande même si on ne peut pas commencer de suite les séances... Elle approuve avec un sourire vicieux... Et je prends plus sa prestation pour un jeu de rôle que comme une séance de domination, bien qu’elle soit très sévère et terriblement imaginative...

     

      

      

      

     

    Loré et les Blacks 2

    Loré et les Blacks 2 

    Loré et les Blacks 2

    … Nous nous quittons bonnes amies... Elle a pris son pied en soumettant une blanche contrairement à moi qui n'ai pas pris cette séance au sérieux bien que j'en ressorte avec les tétons meurtris et les fesses zébrés de ses coups de badine... En conclusion, elle m’assure qu’en quatre ou cinq séances je serai guérie... Je l'embrasse en la remerciant...

    Suite dans "Loré et les blacks > 3/3"


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :