• II

    "Le Noël 2016 de Loré"

    Tome 2

    Chapitre 5

    Tout le monde rit et sait à présent pourquoi nous avons tardé à remonter des toilettes ! Un paquet de billets s’échange sous la table mais ce n’est pas ce soir que je vais savoir ce que je vaux comme putain !

    Antoine demande à son amie de me préparer pour les clients suivants. Je reviens habillée d’une robe marron toute simple, avec une mini culotte et des talons mi hauts au dessus transparent. 

    Le Noël de Loré 2/4

    Un couple vient s’asseoir à notre table et salue Antoine… « Je vous présente Loréna, je vais lui expliquer ce que vous voulez : la porte ouverte des toilettes, tu vas leur faire un strip bien excitant en montant sur la cuvette et en écartant bien les cuisses, puis tu pisseras devant eux en les regardant droit dans les yeux, et tu finiras en te branlant et en jouissant devant eux… Ai-je bien traduit vos envies, chers amis ? ».

    La femme excitée répond que c’est parfait et a visiblement hâte d'y être... Et nous descendons tous les quatre. Mon strip-tease est parfaitement obscène…la femme a glissé sa main sous sa jupe et l'homme a sorti sa bite et se masturbe...

    Le Noël de Loré 2/4 Le Noël de Loré 2/4

    Le Noël de Loré 2/4 Le Noël de Loré 2/4

    Quand je commence à pisser....le mari semble hypnotisé par ma chatte largement ouverte et la femme enlève carrément sa petite culotte et glisse deux doigts dans sa chatte... Ils jouissent tous les deux quand je me branle tout en continuant à pisser....en jouissant sans aucune pudeur devant ce couple inconnu…

    Le Noël de Loré 2/4  Le Noël de Loré 2/4

    Le Noël de Loré 2/4 Le Noël de Loré 2/4

    Le Noël de Loré 2/4

    Sans un mot, je me sèche la chatte et me rhabille. En sortant des toilettes, la femme me baise la bouche en espérant me revoir prochainement.

    Chapitre 6

    Antoine semble apprécier mon travail : « Si un jour tu veux te recycler, appelle moi, tu ferais une excellente pute à temps complet et tu gagnerais vingt fois plus qu’au bureau ! ». Je ris : « Je ne sais pas si mon mari serait heureux de savoir qu’il a épousé une pute, pour l’instant il sait que je suis une vicieuse ! Et à part quelques orgasmes que je lui ai volés dans les toilettes, il sait qu’il aura sa récompense à la  maison ! ». « En plus d’être belle et cochonne, tu es intelligente, ton mari a beaucoup de chance ! ».  

    Il commande une tournée et, pendant que le serveur nous apporte des bières, son amie m’entraîne au vestiaire. Je reviens avec une petite robe rouge, cachant des sous-vêtements noirs très coquins et des souliers assortis.

    Le Noël de Loré 2/4

    Un homme d’une soixantaine d’année est assis à notre table. Antoine me présente : « Voilà, Loréna, c’est elle qui va te faire un beau strip-tease dans les toilettes. Branle toi bien, je suis sur qu’elle te fera bander comme un cerf ! ».

    Je suis un peu surprise, car l’homme me pousse dans des toilettes beaucoup plus agréables que celles du bas, tout en laissant la porte ouverte… Très rapidement, je me rends compte que cet homme a du mal à bander, il compense ce handicap par des insultes et des ordres, ce qui ne me dérange guère...

    « Allez salope commence par te frotter le ventre et les nichons au mur comme une chienne en chaleur »...

    Le Noël de Loré 2/4

    « Hum ton sourire me dit que tu aimes ça... Montre moi ta petite culotte qui doit être trempée et baisse un peu tes bretelles pour que j'aperçoive tes bouts de mamelles de cochonne... et continue à me regarder droit dans les yeux... j'espère que tu as honte de te conduire comme ça ! »...

    Le Noël de Loré 2/4 Le Noël de Loré 2/4

    "Tu es bandante, salope... Enlève cette robe, sors tes nichons et frotte ton cul contre le mur..."

    Le Noël de Loré 2/4 

    "Je suis sur que ton con ressemble à un torrent ! Allez, baisse ta culotte et montre-moi cette chatte debout avant de t'asseoir sur la cuvette...

     Le Noël de Loré 2/4 

    Et dis- moi ce que ça fait à une bourgeoise comme toi de prendre le travail des putes à dix euros qui fréquentent d'habitude ces toilettes ?"... J'entre dans son jeu en lui avouant que j’adore ça, que je mouille comme une salope et que j'ai envie de m'envoyer en l'air devant lui... Il a baissé son pantalon et branle avec frénésie une petite bite qui grossit péniblement...

    « Bien sur que tu vas te branler et jouir comme une traînée devant moi

    Le Noël de Loré 2/4 Le Noël de Loré 2/4

    Le Noël de Loré 2/4

     je veux que tu aies honte de toi et que tu saches que tu es une merde qui réagit seulement avec son cul, ses mamelles et son con ! »...Peu à peu il bande dur et je pense qu'il n'ira pas plus loin, je m'enfonce deux doigts dans la chatte avec un bruit obscène, et juste avant de jouir je me mets en levrette pour lui offrir mon cul et mes doigts triturant ma chatte et mon clitoris...

    Le Noël de Loré 2/4 

    et je pars dans un orgasme que le bar doit entendre Je pense que l'addition de ce plaisir, de mes cris de femelle jouissante et de ma position totalement ouverte et exhibée, l'aident, car je l'entends grogner en lâchant ses jets de foutre par terre… 

    Dès que je suis rhabillée, nous retournons au bar où le papy ne tarit pas d’éloges sur moi assurant Antoine que dorénavant il ne veut plus que moi, quel que soit mon prix ! Antoine rit : « Eh bien, Loré, quel succès ! En plus tu ne peux pas savoir en le voyant que c’est l’homme le plus riche du quartier ! Il commence à encaisser ses loyers le 1er et termine le 30 de chaque mois ! ». Nous rions et j’assure le papy qu’il suffira d’un appel à Antoine pour que je vienne le faire jouir ! Rassuré, il s’en va, m'embrasse paternellement, paye ma prestation et toutes les consommations de la table !

    Chapitre 7

    Antoine me dit : "Avec lui tu peux arrêter de travailler ! Car il est « peine à jouir » mais me réclame une fille par jour ! Il est obsédé mais il ne baise jamais une fille, il se contente de la mater et de se branler !". Je ris et finis ma bière...

    « Bon à présent, Loré, avant de nous quitter : mon associé va fermer le bar, mais il va rester six personnes dans le bar, ton mari, toi, mon amie, moi, mon associé et un excellent ami à nous. Tu vas te mettre à poil, nous allons te masquer les yeux et demander à ton mari de ne pas prendre de photos et tu vas te faire partouzer mais sans savoir qui joue avec toi... Ça t'excite ? »

    Yves ayant rangé son appareil photo en souriant, je réponds avec un sourire coquin qu’au point où j’en suis, ça peut être excitant et sans rien ajouter d'autre je me mets à poil alors qu’Antoine me bande les yeux.

    Le Noël de Loré 2/4

    Dans la demi-heure qui suit, dégoulinante de sécrétions et de foutre, j’enchaîne orgasme sur orgasme, en réalisant, bien sur, que les bites changent souvent de formes et de dimensions. Mais mon plaisir est tel que je me laisse faire sans aucune réticence. Mes yeux bandés m’autorisent tous les vices...Leurs jouissances simultanées sur mon visage me libèrent : je sais que cette séance est finie !

    Le Noël de Loré 2/4 Le Noël de Loré 2/4

    Le Noël de Loré 2/4 Le Noël de Loré 2/4

    Le Noël de Loré 2/4 Le Noël de Loré 2/4

    Quand Antoine m'enlève mon bandeau et m'indique la salle de bains... J'ai le cul et la chatte remplis de sperme chaud... sans compter ce que j'ai avalé sans rechigner... Antoine nous donne sa carte, et nous quittons le bar.

    Chapitre 8

    Dans la voiture, Yves me demande si je veux continuer. Je le regarde surprise en lui répondant : « Tu m’as déjà vue abandonner un jeu ? ». Il rit : « Tu sais Loré, je suis ravi que tu prennes ça comme un jeu ! ».

    Non sans malice je lui assène un : « Ah parce que pour toi ce n’est pas un jeu ? Moi j’appelle ça des jeux de cul entre adultes consentants ! ». Il se contente de sourire sans répondre et appelle la femme chez qui nous allons, il s’excuse pour le retard, note l’adresse sur le GPS et l’assure que dans cinq minutes, nous serons chez elle.

    La maison est immense. Mais l'accueil de Geneviève est très chaleureux, bien que je sois de suite conduite dans un petit salon où habillée d'un body noir et de bas, je suis attachée très serrée sur un tabouret inconfortable...

    Le Noël de Loré 2/4 Le Noël de Loré 2/4

    Tout en me ligotant devant Yves, elle nous apprend qu'elle a invité quelques amis et que toutes les pièces dans lesquelles j'allais être soumise étaient reliées à un grand écran situé dans le salon où tout le monde nous attendait.

    Yves approuve l'idée et la conversation tourne sur mes envies et mes tabous, ce qui lui fait dire que je ferai une esclave plus que correcte qui devrait donner du plaisir à tous qu'ils soient dominants ou voyeurs... 

    Après avoir longuement attendu, seule sur mon tabouret, Geneviève me rejoint. Elle me détache et me fait mettre nue. J’enfile des escarpins noirs, une très belle parure en dentelle, un collier de cuir au cou auquel est attaché un plateau de métal relié à une ceinture qui me serre la taille...

    Le Noël de Loré 2/4

    Elle m'observe : et me dit : "Bien, tu es une serveuse correcte...". Elle termine en me mettant des fers aux chevilles et aux poignets et me guide vers le salon en riant de me voir marcher à tout petits pas...En arrivant au salon, je suis effarée et honteuse de découvrir tant de gens. Geneviève me présente : "Voilà, Loréna, notre petite pute soumise de la soirée, elle a tenu à vous servir une coupe de champagne et va passer parmi vous !".

    Le Noël de Loré 2/4 Le Noël de Loré 2/4

    Le Noël de Loré 2/4 Le Noël de Loré 2/4

    Le Noël de Loré 2/4 Le Noël de Loré 2/4

    Le Noël de Loré 2/4

    Les yeux baissés je circule parmi tous ces gens dont plus de la moitié ont les yeux masqués...

    Chapitre 9

    Quand j'ai fini le service, Geneviève me prend par la main pour me conduire dans un petit salon où elle me détache les mains, me donne des vêtements et me dit de les enfiler et de les rejoindre au salon quand j'entendrai "efficace".

    Pendant que je m'exécute, je l’entends dire : « Rassurez vous, vous allez jouer avec elle et vous ne perdrez pas une miette des différentes séances grâce à la télé, mais j’ai appris quelque chose en soumission : une bonne soumise doit être bien chaude pour être efficace ! ».

    Je rentre donc dans le salon, chatte et cul nus, vêtue d'un top blanc couvrant à peine mes seins et de bas en coton qui m'arrivent à mi cuisses... « C'est pour cela que Loréna va s'accroupir devant nous, relever son top, et se faire jouir en se caressant les nichons et la chatte, en vous regardant à tour de rôle droit dans les yeux...

    Le Noël de Loré 2/4

    "Morte de honte, je m'exécute. Ma jouissance est longue à venir et je dois me pincer les tétons et entrer trois doigts dans ma chatte sans arrêter de titiller mon clitoris pour leur offrir cette jouissance qu'ils attendent de moi et ses conséquences : une chatte trempée et des bouts de seins bandés à l'extrême... Geneviève me félicite et annonce à l'assemblée qu’un premier couple va s’occuper de moi dans « la chambre rouge »…

    Chapitre 10

    Un couple se lève et s’en va discrètement alors que des sourires d’habitués fleurissent sur certains visages... En entrant dans la chambre, je constate que c'est plus un donjon qu'une chambre, le femme me tend un tee-shirt et un short vert avant de me suspendre par les mains pour longuement et fermement me peloter les fesses…

    Le Noël de Loré 2/4

    Elle m'ôte le short... et quand elle est repue de l'élasticité de mes fesses, elle me détache et m'offre ses bas à lécher : "Allez salope, fais ce que tu dois faire, lèche bien, régale toi, tu ne toucheras pas grand chose de mon corps ce soir !"...Après s’être fait longuement lécher les bas elle me fait mettre à poil...

    Le Noël de Loré 2/4 

    son mari me bloque les bras en arrière pour qu’elle puisse me gifler avec précision...avant de me demander de la caresser en douceur...

    Le Noël de Loré 2/4 Le Noël de Loré 2/4

    alors que son mari lui tend des pinces en métal qu’elle me fixe aux tétons...elle les étire exagérément en les tendant grâce à la chaîne... et en jouant avec chacune d'elles 

    Le Noël de Loré 2/4 

    Le Noël de Loré 2/4 Le Noël de Loré 2/4

    Le Noël de Loré 2/4

    avant de les enlever pour les remplacer par une multitude d'autres en bois qu’elle fixe sur toute ma poitrine...elle les relie par une corde pour que son mari prenne son pied à tirer sur la corde en m’écoutant hurler de douleur… 

    Le Noël de Loré 2/4 Le Noël de Loré 2/4

    Quand elle estime que le jeu de pinces a assez duré, elle se fixe un gode ceinture à la taille… M’oblige à le sucer...avant de me baiser de toutes ses forces dans différentes positions...

    Le Noël de Loré 2/4 Le Noël de Loré 2/4

    Le Noël de Loré 2/4

    Le Noël de Loré 2/4 Le Noël de Loré 2/4

    jusqu’à m’obliger à une jouissance qui me libère mais qui me surexcite

    Chapitre 11

    La femme dit à son compagnon : « Je suppose que tu as la trique, cette pute est super bandante… Je vais te la préparer… ». Elle me fait enfiler un corset, me bande les yeux et m’attache en levrette au cadre du lit…

    Le Noël de Loré 2/4

    J’entends des bruits de pas, j’ai l’impression que nous sommes plus que trois… Mais je n’ai pas le temps de trop y penser, car le lit grince et un gland cherche l’entrée de mon cul… Bien que trempée du con, je suis assez sèche de l’anus, mais l'homme s’en moque visiblement et m’encule à sec d’un seul coup de reins...je gémis de douleur alors que l’homme me lime profondément en ressortant totalement sa bite de mon cul pour la refaire rentrer d’un coup de rein puissant… Et quand il se vide dans mon cul, je suis presque lubrifiée…

    Il se retire en affirmant que j’ai un cul aussi doux qu’une bouche… La femme estime qu’il faut le rétrécir un peu et me met dans les fesses un crochet de fer…

    Le Noël de Loré 2/4

    Ce qui n’empêche nullement qu’un autre homme se mette en position et m’encule aussi brutalement…j’ai horriblement mal à l’anus. Mais quand il se vide dans mon cul, je sais que je n'ai pas fini de souffrir car un autre homme, immédiatement suivi d'un quatrième me remplissent les intestins...

    Le Noël de Loré 2/4

    C’est la première fois de ma vie que quatre hommes m’enculent à la suite et ma honte est plus forte que ma douleur… Quand ils me laissent, enfin tranquille… La femme prévient son homme que ça va être son tour : elle me libère et l’homme se fait faire une très longue pipe...avant d’éjaculer au fond de ma gorge en grognant de plaisir. Il s’essuie le gland sur mon visage en disant à sa compagne : « Elle a une bouche faite pour les pipes… Et elle suce comme une reine ! »… 

    Le Noël de Loré 2/4

    Avant de m’enlever mon bandeau et de m’ordonner de me remettre à poil, elle demande aux hommes d’aller prévenir le couple suivant, et nous restons toutes les deux. Elle en profite pour regarder vicieusement mes orifices intimes pour voir les dégâts qu’ont faits le crochet, les bites et mon excitation...puis elle me fait mettre sur le lit, bien droite, bras croisés et en me regardant droit dans les yeux...elle me dit : « Tu sais, nous avons reçu des tas de soumises dans cette maison, mais rarement aussi salopes que toi… Tu es une pute et en plus tu es maso et esclave… Je ne connais pas ton avenir, mais je parie 1.000 euros que tu finiras comme objet sexuel à louer pour des partouzes BDSM ou pour des couples, en tout cas, compte sur moi pour te procurer des clients, j’en parlerai à ton mari ! ». 

    Je rougis, ce qui la fait rire…

    Chapitre 12

    Elle se rhabille et me met un collier de chien avec une laisse. « Allez : à quatre pattes, nous allons rejoindre tes futurs maîtres, ils adorent les femmes soumises et savent qu’en faire ! ». Elle me tire par la laisse et nous arrivons dans une pièce qui ressemble à un bar... Elle m'ordonne de m'accroupir, tête baissée en offrant de mes deux mains une cravache aux personnes qui vont entrer une cravache. Et elle m'ordonne de rester comme ça et d'attendre sans bouger...

    Le Noël de Loré 2/4

    Après quelques minutes, un jeune couple entre… La femme est une brune plutôt quelconque mais l'homme est mignon... Ils sont tous les deux habillés de cuir. L'homme prend la cravache de mes mains pendant que sa compagne me suspens à une des poutres du bar... Bras étirés vers le haut, je ne peux défendre aucune partie de mon corps... Les coups de cravache de l'homme et du martinet de la femme commencent à pleuvoir sur tout mon corps…

    Le Noël de Loré 2/4 

    La femme a récupéré la cravache de l'homme et me cingle les nichons en me faisant crier de plus en plus fort tandis que l'homme me gifle et me compresse la bouche pour me faire mal... Ils sont vicieux et sadiques mais je ne peux que supporter...

    Le Noël de Loré 2/4

    L'homme continue a jouer avec mon visage, avec gifles appuyées et compressions de la mâchoire très douloureuses, tandis que la femme a trouvé un meilleur objectif pour sa cravache... mon sexe et elle frappe sans relâche jusqu'à ce que j'hurle en la suppliant d'arrêter...

    Le Noël de Loré 2/4

    L'homme semble se plaire à me broyer la mâchoire, de la main gauche, tandis que de la droite il s'acharne sur mon sein droit avec l'intention visible de me faire mal... Pendant ce temps, la femme qui s'est rapprochée de moi me presse le sein gauche tout en me marquant  le globe par de multiples coups de cravache très rapides...

    Le Noël de Loré 2/4,

    Ils continuent leurs manèges alors que, bizarrement la femme arrive à allumer une petite pipe tout en me pinçant le téton gauche de toutes ses forces... M'obligeant à hurler de douleur alors que l'homme, gentiment me caresse doucement le sein droit et les cheveux, en me souriant...

    Le Noël de Loré 2/4

    La fumeuse de pipe me libère les mains et me fait mettre à genoux devant elle en me frappant doucement la poitrine et le visage avec son martinet... Mais l'homme lui murmure quelque chose à l'oreille et elle se penche sur moi, me broie le visage comme l'homme le faisait et m'ordonne de me faire jouir avec mes doigts, les cuisses écartées au maximum en mettant bien ma laisse de chien entre mes seins... 

    Le Noël de Loré 2/4 Le Noël de Loré 2/4

    Je m'écroule au sol après un orgasme ravageur et le couple quitte la pièce sans me mot de salut ou de remerciement... Il faut vraiment que je m'habitue à être un paquet de viande livré pour faire jouir et s'envoyer en l'air devant des voyeurs plus ou moins sados et vicieux...

    Geneviève réapparaît, constate en riant que je suis bien zébrée, et me conduit dans une petite cave, glaciale, où, nue, je dois attendre, les jambes bien écartées, éloignées du mur, la tête contre le mur et les mains croisées dans le dos...

    Le Noël de Loré 2/4

    Assurément, Geneviève sait mettre ses esclaves dans des positions d'attente humiliantes...

     

    Suite dans "Le Noël 2016 de Loré"

    Tome 3


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :