• Le Salon de la Domination 6/7

     

    Le Salon de la Domination 6/7

    @ La Folle Nuit du Samedi !

    # 47 – Le Dîner au Temple du Salon !

    Nous visitons toute la salle de réception, et en comptant simplement le nombre de tables rondes de huit convives, nous estimons qu'il y aura environ cent participants !

    Comme tout le monde arrive en même temps, Cathy me dit :

    • "Il me semble que les invités arrivent, nous ferions bien de retourner à notre table !"

    Nous y sommes en même temps que Monsieur Henry qui a probablement regroupé ses cinq autres invités à la porte d'entrée officielle.

    Il nous rassure sur sa parfaite éducation en nous félicitant pour nos tenues de princesses et en nous baisant les mains élégamment ! Puis il nous présente à tout le monde :

    • "Cathy, mon grand Amour de toujours, et Madame Dufourson amie la plus chère !"

    Je m'étais entraînée à saluer Monsieur le Maire de Lyon par une révérence, et quand je la termine, d'une manière parfaite, il me baise la main en me disant :

    • "Je ne sais pas ce qui est le plus attirant chez vous, Madame, vos yeux, votre visage, votre robe, qui ne peut envelopper qu'un corps parfait comme le vôtre ou votre superbe révérence, que je ne mérite pas, je ne suis qu'un simple élu de La République Française ! Mais, puis-je me permettre une plaisanterie...?"

    Tout le monde lui affirme qu'il doit la faire :

    • "Oui,Monsieur le Maire, laissez vous aller, ce soir, c'est la fête !"

    • "Bien, mais, ne la répétez pas aux journalistes : je n'oserai pas demander un selfie à Madame Dufour, pour l'envoyer à Emmanuel, car je recevrai en retour un texto pour reprendre ma place au gouvernement... à condition d'être accompagné de ma nouvelle compagne !"

    Cet homme est drôle. Tout le monde rit et applaudit à ce compliment si gentiment enveloppé !

    Le Directeur, dirigé par Monsieur Henry, dispose les cartons de nos places et s'en explique :

    • "Vous avez peut être remarqué que toutes les places étaient attribuées, sauf les nôtres ! Mais j'ai longuement hésité, et c'est pour cela que vous les découvrez au tout dernier moment, en espérant de tout coeur que je n'ai pas fait un choix qui risque de blesser quelqu'un !"

    Monsieur Collomb est le premier placé, à sa gauche, Cathy, puis une chaise vide et c'est mon tour. A ma gauche Raoul, le collaborateur principal de Monsieur Henry, à sa gauche une superbe femme qui dirige les Palais des Congrès de Lyon, puis, le Chef de la Police de Lyon, et une très jolie jeune femme présentée comme la PDG d'une société événementielle, qui est donc, à droite du Maire.

    • "Mon cher Raoul, je ne trouve pas ma place ?"

    • "Monsieur Henry, je ne me serais pas permis de vous étiqueter, tout comme Monsieur le Maire ! Mais si j'ai bien compté il doit vous rester une place ! J'espère que vous serez bien entouré !"

    # 48 – Ce Dîner s'annonce délicieux et très joyeux !

    Henry s'assied en riant entre Cathy et moi et glisse à Cathy :

    • "Ce n'est pas moi qui ai placé les gens !"

    • "Toujours aussi menteur mon Homme !"

    • "Heureusement qu'il me restait une place libre ! Ce dîner un peu exceptionnel, vous réserve de nombreuses surprises. Avant de déguster le champagne qui accompagnera tout notre repas, sauf pour ceux qui désirent choisir des vins de notre carte..."

    • "Voici la 1ère surprise : à cette table, tout le monde peut choisir sa formule ! Edmond, notre sommelier attend vos demandes si vous voulez choisir vos vins, mais comme il est difficile de commander une boisson, sans savoir ce que nous allons déguster, la 2ème surprise de la soirée est double : Edmond va remettre à Monsieur Collomb...

    • "Henry, combien de fois t'ai je demandé de m'appeler Gérard ? Tu vas finir par me vexer, Monsieur Henry, le roi du Porno lyonnais, si tu ne t'exécutes pas, je demande à Charles, mon Chef de la Police de te mettre en examen, mais à la fin du Salon !"

    Henry se lève et se met à crier :

    • "Sécurité ! Sécurité ! Nous avons un gilet jaune à notre table !"

    Toute la table s'écroule de rire. Pour certains jusqu'aux larmes, alors que deux vigiles en smoking apparaissent derrière lui pour le protéger et procéder à l'extraction du suspect !

    • "Je suis désolé, mais cette surprise n'était pas dans mon scénario ! J'ai oublié que Gérard était le roi de l'improvisation et, sans révéler de secrets, il a même fait partie d'une troupe d'improvisateurs, mais entre être intermittent du spectacle et Ministre, il a choisi ! Je peux continuer Gérard ?"

    • "Oui mais en recommençant depuis le début, car j'ai fait une petite sieste !"

    Je crois que nous avons trouvé notre animateur de soirée, Monsieur le Maire est déchaîné !

    • "Je vous disais que vous allez avoir une double surprise ! Pouvoir commander ce que vous boirez et changer, un plat que vous n'aimez pas ou qui est contraire à votre régime : nous allons remettre le menu, tiré à un exemplaire, à Gérard, qui, s'il le désire le dédicacera et le signera avec ce MontBlanc rollerball édition limitée Gandhi !

    Le Salon de la Domination 6/6 358

    • "Je vais vous donner un conseil, quand vous l'aurez en main, examinez le soigneusement, car, en fin de repas, nous vous proposerons de vous rapprocher le plus possible de sa valeur, sans dévoiler son prix ! Et pour vous aider, je vais vous dire qu'il vaut entre 10€ et 10.000€ !"

    • "J'ai 15€ à ma droite ! Ah... 25€ à ma gauche ! Attention, 1, 2, 3 Adjugé !"

    Encore une blague de Monsieur le Maire ! Edmond lui confie le stylo et le menu en papier glacé enluminé des photos et du descriptif de tous les plats ! Le verso vierge attend les dédicaces et les signatures.

    Le menu circule, mais tout le monde redonne le stylo au suivant avec regret ! Finalement lorsqu'ils arrivent à moi, personne n'a commandé autre chose que du champagne ou demandé le changement d'un plat !

    • "Je me permets de clore le tour de table du menu et du stylo, car, je crois connaître le choix des deux dernière adorables femmes qui m'encadrent ! Je vois que vous faîtes confiance à notre Chef, je vous le présenterai, et il prendra le café avec nous ! Comme il ne peut pas être là, c'est Edmond qui va vous commenter le menu !"

    Le Salon de la Domination 6/6 359 Le Salon de la Domination 6/6 360

    • "Pour l'apéritif et le repas, nous vous proposons du champagne Laurent Perrier rosé, mais, pour changer des habitudes, notre amuse-bouche sera un superbe tartare de bœuf au caviar !"

    Le Salon de la Domination 6/6 361 Le Salon de la Domination 6/6 362

    • "Pour continuer, une entrée extrêmement travaillée par La Chef Amaïa qui exerce ses talents sur la Côte Basque et que vous voyez en photo. Elle est la créatrice de cette recette de cèpes et foie gras qui est en train de faire le tour du monde !"

    Le Salon de la Domination 6/6 363  Le Salon de la Domination 6/6 364

    • "Pour rafraîchir vos flûtes, quatre serveurs sont à votre service ! Vous pouvez aussi avoir du pain. Nous avons préféré cette solution sans pain, car le menu est très copieux ! Le plat de résistance en est un bel exemple : c'est un filet d'agneau de lait en croûte de truffes, sauce Périgueux ! Mais rassurez-vous, après cette partie copieuse, nous allons vous offrir une petite surprise avant les desserts !"

    Le Salon de la Domination 6/6 365

    • "C'est un plat rafraîchissant et totalement original ! Un osso buco de cœurs de palmiers, une fois la surprise passée, vous vous régalerez car ce plat se mange sans faim ! Avant les desserts, nous ferons une petite pause qui vous permettra de se vous détendre les jambes, d'aller aux toilettes et de vous repoudrer le nez comme on disait sous Louis XIV !"

    Le Salon de la Domination 6/6 366 Le Salon de la Domination 6/6 367 Le Salon de la Domination 6/6 368

    • "Pour terminer, nous avons prévu un dessert très léger et très raffiné : une banane rôtie au miel, vanille et cannelle, et pour vous rafraîchir et garder en bouche un goût très naturel : un Fontainebleau aux fruits rouges. Après une courte pause, nous vous servirons des expressos, simples ou doubles en provenance de la machine à café personnelle de Monsieur Henry ! Ils vont donc être délicieux, et, par pure gourmandise vous pourrez goûter à un assortiment de pâtisseries du célèbre Pierre Hermé ! Merci de m'avoir écouté ! Je vous souhaite une excellente soirée et une bonne continuation du Salon qui ne fermera que demain à midi !'

    Il est très applaudi, et Henry le remercie !

    • "Bravo à toi Edmond, mais tu nous as donné faim ! Alors, comme on ne dit pas dans un dîner solennel : et tout le monde reprend mon cri ! A L'ATTAQUE !!!!!!"

    Tout le monde le suit et toutes les tables se tournent vers la nôtre !

    Monsieur le Maire se lève, se fait aider pour monter sur sa chaise, Henry et Raoul le soutiennent !

    • "Chers concitoyens ! Je vous promets que, même si vous ne votez par pour ma réélection, au dîner de gala du Deuxième Salon de la Soumission, je ferai en live un strip-tease intégral, accompagné par mon ami Monsieur Henry qui sera surement plus agréable à regarder ! Bonne soirée à toutes et à tous ! Et que vive longtemps Le Salon de la Domination !!!!!!!!!!"

    La salle entière rit et certains expliquent à d'autres qui est ce personnage rigolo !

    Henry dit à Cathy :

    • "Dis-moi ma Cat, je dois aller pisser et me laver les mains, et j'ai peur tout seul ! Veux-tu m'accompagner, mais je te préviens que j'aurai deux gardes du corps !"

    • "Ca me rassure, donc, ce n'est pas un petit coup rapide, alors, je te suis !"

    Cet aller retour aux toilettes aura duré moins de cinq minutes, Henry donne quelques consignes à Edmond et les serveurs commencent à servir dès qu'ils sont assis !

    # 49 – A l'attaque !!!!!!!!!!!!!!! du Caviar et de ma Chatte !

    Avec quatre serveurs et Edmond, leur chef, le service est ultra rapide ! Nos flûtes remplies, et en même temps notre amuse-bouche au caviar servi ! Hummmmmmmm que c'est bon ! Pres-qu’orgasmique !

    Je déguste lentement le caviar et attaque le tartare de boeuf, les deux se marient parfaitement !

    Le Salon de la Domination 6/6 369

    Henry me murmure à l'oreille :

    • "Tu te régales petite pute ?"

    • "Hum, oh oui, Monsieur Henry, c'est nouveau et absolument incroyable !"

    • "Dis moi, est-ce que Cathy t'a promis de ne pas te faire jouir à table ?"

    • "Oui, Monsieur Henry, c'est exact !"

    • "Mais moi, je ne t'ai rien promis, n'est-ce-pas ?"

    • "Oui, Monsieur Henry, vous ne m'avez rien promis ou laisser supposer, en effet !"

    • "Parfait ! Tu vas finir ton entrée, et comme les invités sont concentrés leur caviar, tu vas remonter lentement ta robe à la taille et laisser ton con à l'air libre, en écartant bien tes cuisses : de temps en temps tu te doigteras, jusqu'à ce que tu sois bien mouillée !"

    J'essaye de ne pas rougir, mais je n'y arrive pas !

    • "Sois cool : Ils m'ont vu te parler à l'oreille et ils supposent que ma blague t'a rosie les joues !

    Je regarde la table, et, en effet, ils sont tous occupés, j'en profite pour trousser ma robe le plus haut possible ! Et je pose ma main droite sur ma chatte, qui est déjà très humide ! Je me sens honteuse !

    Le Salon de la Domination 6/6 370

    Henry a vu ma main disparaître sous la nappe, il sourit sans commentaire ! Mais murmure quelque chose à l'oreille de Cathy ! Ils parlent de moi, mes oreilles sifflent !

    Les serveurs débarrassent, d'autres rafraîchissent nos coupes. 

    # 50 – Cèpes... Foie Gras... Et Chatte Trempée !

    Le deuxième plat est servi : la recette de la célèbre Chef Amaïa !

    Le Salon de la Domination 6/6 371

    Tout le monde est en admiration devant cette superbe présentation !

    J'en profite pour glisser trois doigts sur ma chatte béante, et, je constate que ma mouille dégouline sur le haut de mes cuisses !

    Le Salon de la Domination 6/6 372

    Du coin de l'oeil, Henry me voit essuyer mes doigts sur ma serviette et il me murmure :

    • "Déjà ? Tu es une rapide, petite pute ! Je vais vérifier ! Remet tes doigts en place !"

    Le Salon de la Domination 6/6 373

    • "Oooooooh, Monsieur Henry, arrêtez s'il vous plaît, je suis au bord de l'orgasme !"

    Il arrête et me demande de me calmer un peu en dégustant ce plat sans me masturber ! J'essaie d'oublier l'état dans lequel je suis et je savoure ce plat vraiment délicieux.

    Il se lève, sort son portable de sa poche, et s'adresse à la tablée :

    • "Encore une petite surprise, j'ai la Chef Amaïa en ligne, et, comme nous sommes tous à la moitié de cette dégustation, je vais faire circuler mon téléphone pour que vous lui donniez  votre avis !"

    Il choisit de donner son portable vers sa droite, c'est donc Cathy qui, après s'être présentée, estime que :

    • "C'est assurément le meilleur plat que j'ai mangé de toute ma vie, bravo Chef Amaïa, je vous promets que je viendrai rapidement dans votre restaurant !"

    Et elle passe le téléphone à Gérard Collomb, qui lui fait des éloges sans fin et lui demande s'il peut mettre sa recette dans les menus officiels de la Mairie de Lyon pour des dîners de galas ! Et il continue avec un message très amusant et bien tourné !

    Henry se remue sur sa chaise, comme s'il avait perdu quelque chose et me dit :

    • "Loré, je crois qu'en sortant mon téléphone, j'ai fait tomber un objet qui m'est cher, car c'est un cadeau de Cathy pour toi ! Tel que j'étais, il a du rouler à tes pieds, tu peux essayer de le récupérer, s'il te plaît ?"

    Je recule un peu ma chaise, en faisant suivre la nappe, et je me penche. Tout le monde est attentif au discours du Maire. Je peux me pencher pour ramasser un petit paquet qui tient dans ma main. Je le donne à Henry en me relevant.

    • "C'est pour toi, ouvre le, et donne l'emballage à un des serveurs, je suppose que Cathy y a glissé un message !" 

    Curieuse de voir ce que Cathy m'offre, je déballe le joli emballage en non tissé et je trouve un message en même temps que je découvre l'objet ! Je m'empresse de le faire tomber entre les plis de ma robe ! Et je lis le message enroulé autour de l'objet :

    • "Putain-Loré, ton petit clitoris va être heureux ! Il est prêt à servir et silencieux ! Tu vas pouvoir l'essayer de suite ! Vue sa taille, il sera présent dans ton sac, dans une poche ou dans ton con ! Te voilà toujours prête, Il te reste le plus dur à faire : jouir à ta place sans que personne ne s'en rende compte !"

    Je me penche pour dire à Cathy :

    • "Merci beaucoup, Madame, il manquait, en effet à notre collection !"

    En lui disant ça me m'imagine, dans un futur proche, comment je serai quand j'irai faire du shopping avec ou sans Cathy !

    Le Salon de la Domination 6/6 374

    # 51 – Filet d'agneau aux truffes... Et orgasme très délicat !

    Pendant que le plat de résistance nous est servi :

    Le Salon de la Domination 6/6375

    Je récupère le mini vibro dans les plis de ma robe complètement en vrac :

    Le Salon de la Domination 6/6 376

    Je le mets en route, il est en effet totalement silencieux et ma main disparaît sous la nappe. Je m'enfonce entièrement le petit monstre dans le con, avec une facilité indécente.

    Je fais comme tout le monde en goûtant mon plat, ça doit faire des années que je n'ai pas mangé de truffes ! Hum ! Quel régal ! Mais je suis perturbée par mon nouveau robot, car il est destiné à mon clitoris et il ne vibre et ne déclenche des micro-décharges électriques que par sa tête pointue.

    Bien sur, il me fait tout de même énormément de bien, surtout en me permettant de garder mes mains sur la table, mais il faudrait que je trouve comment le mettre pour qu'il ne s'occupe que de mon clito.

    • "Salope, entre deux bouchées, descends tes deux mains je vais te rejoindre !"

    Et aussitôt dit, aussitôt fait, sa main vient caresser mes mains et aide le vibro à bien me travailler !

    Le Salon de la Domination 6/6 377

    Mais quand il la retire je lui dis :

    • "C'est un vibro de clitoris, il faut que je trouve le moyen de poser et de garder juste sa tête sur mon clito, et je ne sais pas comment faire sauf en mobilisant une de mes mains ?"

    • "Essaye de le coincer, dans la bonne position, entre tes cuisses !"

    • "Ah, c'est peut être la bonne solution, Monsieur Henry, merci beaucoup !  

    Je le ressors un peu et essaye de le saisir avec mes cuisses, mais ce n'est pas facile ! Je suis obligée de me mettre sur la pointe des pieds et après trois essais, il retombe du mauvais côté ! Au 4ème essai, il est bien coincé, la tête bien haute et il ne s'occupe que de mon petit bouton !

    Le Salon de la Domination 6/6 378

    • "Hummm que c'est bon !"

    • "Ton clito ou ton agneau salope ?"

    • "Hummmmmmmmmmm, les deux, je ne sais pas comment je vais cacher ma jouissance !"

    • "Beaucoup de femmes veulent la simuler, et, toi tu es obligée de la cacher ! Sacrée petite pute !"

    Je n'avais pas prévu que ce petit machin de rien du tout avait une telle puissance !

    Après quelques minutes de vibrations intensives et de décharges électriques de plus en plus rapprochées, je suis au bord de l'orgasme, et je fais semblant de m'étouffer avec un morceau de viande !

    Je tousse bruyamment tout en appuyant ma tête sur l'épaule de Henry qui me tapote le dos pour essayer de faire passer l'intrus. Et, il vient même à mon secours !

    • "Et, oui, Madame Dufour, en Français on dit que la bouchée est passée par le trou du dimanche !"

    Tout le monde connaît ce dire et rit ! Quand je réapparais, toute rouge et le visage un peu défait, personne ne peut se douter de ce qui s'est passé, à part Henry, Cathy et moi.

    Mais la jeune et belle brune, PDG d'une société événementielle se lève et vient derrière moi en disant :

    • "Je vais expliquer à Madame Dufour comment éviter ce genre de désagrément, mais désolée, Messieurs, c'est un secret de bonnes femmes !"

    Elle pose ses mains sur mes épaules et me dit à l'oreille :

    • "Tu t'es régalée ! Je n'aurais jamais osé ! Tu me donneras la marque de ton vibro, je veux le même ! Je m'appelle Nathalie ! Laisse moi un message sur nath-for-whore-woman !"

    Et elle reprend sa place tout sourire, en refusant catégoriquement de dévoiler son secret, alors que tout le monde le lui demande !

    Me voilà avec une complice dans ce Salon, ça sent la convocation en Salon à thème, mais son adresse de contact est très explicite car whore signifie salope !

    # 52 – Cœurs de Palmiers... Et Vibro éteint !

    Je m'empresse de couper mon vibro et le range... soigneusement, au fond de mon vagin gluant ! Je n'ai trouvé aucune autre solution ! Je souris intérieurement, il est tellement petit que je ne le sens quasiment pas.

    Le plat suivant est un trou normand, qui, d'ordinaire est un sorbet alcoolisé :

    Le Salon de la Domination 6/6 379

    Il est exact qu'il a l'air léger et la portion est réduite. Je me méfie toujours des cœurs de palmiers qui sont parfois durs, mais ceux là pourraient se couper à la fourchette tellement ils sont tendres. La surprise est la même pour tout le monde et Nathalie, que je connais donc maintenant ! Nous dit une vérité partagée :

    • "Je pense que nous avons bien fait de faire confiance au Chef, cet entremet vaut largement tous les trous normands de France !"

    La table applaudit, et comme il se dégustait en quatre bouchées, Henry nous annonce :

    • "Nous allons faire une pause, je vous donne rendez-vous dans un quart d'heure, vous êtes entourés de salons-fumeurs et de toilettes, alors à tout de suite !"

    Le chef de salle s'approche de moi et me dit doucement :

    • "Madame Dufour, vous êtes attendue à la réception !"

    Je questionne Cathy du regard : elle me sourit en faisant oui de la tête ! Je vais donc jusqu'à la réception ou le responsable me dit : 

    • "Votre rendez-vous est arrivé, Madame, elle vous attend devant les ascenseurs"

    J'y suis en quelques pas, et une très belle jeune femme d'adresse la parole :

    • "Bonjour Loréna, si tu veux bien me suivre, nous n'avons pas beaucoup de temps devant nous !"

    # 53 – La pause pour tous ! Et Mr et Mme Céline pour moi ! 

    Nous descendons et rentrons dans un Salon à thème qui est à dix pas de l'ascenseur !

    • "Mettons nous vite à poil pendant que je te raconte pourquoi nous sommes ensemble ! Je m'appelle Céline, j'ai été choisie par Monsieur Henry pour te donner un maximum de plaisir en quinze minutes ! Mais comme il y a une femme et un homme en moi ! Ca devrait être possible ! Je sais que tu aimes les transsexuels, ta Maîtresse le lui a dit !"
    • "Oui, c'est vrai ! Mais, j'ai furieusement envie de sentir ta peau et ta bite contre mon corps ! Gouinons nous la bouche, car tu dois aussi savoir que je suis très salope quand je suis très excitée ! Et, c'est le cas ! Laisse moi enlever le vibro que j'ai dans le con, et après je serai toute à toi !"

    Je le jette dans le lavabo et elle m'enlace pour un long baiser féroce, un vrai combat de langues et un mélange abondant de nos salives, ce qui annonce une baise plus de chiennes que de femmes raisonnables !

    Le Salon de la Domination 6/6 380

    Nous sommes essoufflées, je suis trempée et j'ai les bouts des nichons qui pointent comme des bites ! Elle interrompt le baiser et me couche sur le dos. Elle m'écarte les cuisses et s'assied entre elles en branlant sa bite qui grossit rapidement !

    Le Salon de la Domination 6/6 381

    Quand elle est bien dure, elle m'enfile le con d'un seul coup de reins ! Pour mieux l'accueillir, je lève mes jambes et mes pieds, et j'utilise mon bas ventre pour l'aider à mieux me niquer comme la salope que je suis ! Elle me tient par les hanches et je gémis de suite de plaisir en accélérant les mouvements de mon bassin !

    • "Hum tu es une vraie chienne ! Tu crevais d'envie de te faire niquer comme une salope surexcitée !"
    • "Oooooh oui, vas-y défonce moi plus fort, j'adore voir ta pine me défoncer le con et tes nichons qui valdinguent dans tous les sens ! Tu ne peux pas savoir comme ça m'excite !"
    • "Pas la peine de me le dire, tu es tellement trempée que j'ai l'impression de baiser un trou d'égout !"

    Le Salon de la Domination 6/6 382

    • "Je veux que tu jouisses du cul, je vais t'enculer en levrette, pour te faire jouir, et après tu viendras t'empaler sur mon pieu, jusqu'à ce que tu jouisses une 2ème fois, en t'aidant avec tes doigts ! Ce plan te convient-il, bourgeoise-dépravée ? Je suis sure qu'une vicieuse comme toi adore jouir du cul !"
    • "C'est parfait et en plus ta pine est dure que du béton, tu vas me défoncer mon petit trou à merde, ne te fais pas de souci si je crie ! J'aime jouir et avoir mal en même temps !"
    • "Ah, une pute-maso ! Hum, dommage que je n'ai rien sous la main !"
    • "Le Salon n'est pas terminé Céline !"
    • "Allez, met toi en levrette, comme la chiennasse en chaleur que tu es ! Tu vas sentir ma bite te défoncer et t'envoyer en l'air, belle enculée!"

    Elle met tant de force dans ses allers-retours, que je jouis une 1ère fois du cul en hurlant :

    • "Oh, tu fais jouir ta salope du cul ! Ooooooooh ! C'est trop boooooooooon ! Défonce moi plus fort !"

    Le Salon de la Domination 6/6 383

    • "Non je me réserve pour t'empaler tout mon pieu dans le cul ! En t'aidant de tes mains, tu peux enchaîner un 2ème orgasme du cul avec ma grosse bite et tes doigts de branleuse de gouines !"

    Je suis tellement excitée qu'entre sa bite qui me remplit entièrement le sphincter et mes doigts qui pistonnent mon con et branlent mon clito. Je m'envoie de nouveau en l'air, en hurlant comme une bête fauve ! Deux fois en quelques minutes, c'est beaucoup et inhabituel ! Et je m'écroule sur Céline un peu K.O. !

    Le Salon de la Domination 6/6 384

    • "Tu veux me faire un petit plaisir Loréna ?"
    • "Bien sur Céline, je ferai tout ce que tu voudras !"

    Elle sort une capote de son sac et la pose sur sa bite en érection !

    • "Tu vois, je nous protège, ça me fait mal au coeur de quitter ton joli con sans le pilonner une fois de plus, viens vite t'empaler le con sur mon pieu, je vais nous régaler !"
    • "Entendu, mais je ne ne pense pas que je pourrais jouir une troisième fois ! Ne sois pas déçue !"
    • "Rassure toi je veux juste un peu de plaisir dans ton con et après, si tu le veux, tu me rendras la pareille, j'aimerais jouir avec toi et devant toi !"
    • "Alors, il faut nous dépêcher !"

    Et je m'empale le con sur son pieu en poussant un gloussement de plaisir ! Comme promis, elle se contente de bien raffermir sa bite. Elle ferme les yeux et elle partage nos gestes, de temps en temps, c'est moi qui vais et viens sur sa pine et d'autres fois c'est elle qui me défonce le con !

    Le Salon de la Domination 6/6 385

    Elle tend sa main vers son sac, et vérifie l'heure !

    • "Pfffff, il nous reste cinq minutes, mais si tu veux pour pouvons en rester là ?"
    • "Sans que tu n'aies joui ? Tu es folle, même si je suis en retard, je veux te voir jouir et te boire !"

    Elle rit et me caresse le visage !

    • "Tu es adorable, j'espère que nous pourrons nous revoir dans un Salon adéquat, mon pseudo c'est @hotesse-celine. Tu me fais plaisir en voulant avaler mon foutre, car c'est ce que je comptais te demander ! Allez, il nous reste peu de temps !"
    • "Rassure-toi, si nous sommes en retard je dirai que c'est moi qui t'ai retardée !"

    Elle se met debout et je trouve de suite ma place à ses genoux et mets toute sa bite dans ma bouche, je la suce et la branle à la base ! Elle gémit de plaisir, et j'en suis fière !

    Le Salon de la Domination 6/6 386

    Comme sa bite est énorme, je m'applique, toujours à genoux devant elle, à la sucer longuement, la lécher des couilles au gland et finalement la rentrer entièrement dans ma bouche, je sais qu'elle ne va plus tarder à éjaculer, mais elle retire sa queue de ma bouche et se branle !

    Je sais ce qu'elle cherche et j'ouvre grand ma bouche pour recevoir le maximum de foutre et le boire alors que le reste me maquille tout le visage ! Que je m'empresse de nettoyer avec mes doigts, que je suce longuement, pour récupérer et boire tout le reste de son foutre !

     Le Salon de la Domination 6/6 387 Le Salon de la Domination 6/6 388

    Le temps de me rincer le visage, et le con dans lequel je remets mon mini-vibro et nous nous rhabillons, on énorme baiser sur la bouche et je retourne à ma table avec trois petites minutes de retard dont je m'excuse auprès d'Henry :

    • "C'est de ma faute, soyez gentil de ne pas gronder Céline !"
    • "Ah, petite pute le coeur sur la main, Céline n'aura aucun reproche !"
    • "Merci, Monsieur Henry, elle n'en mérite aucun !"

    # 54 – La farandole des desserts... le vibro fait son job !

    Je suis rassurée pour Céline. Mais Henry me dit :

    • "Il y a retard, donc punition, tu as toujours le vibro dans ton con ?"
    • "Oui, Monsieur Henry, je n'ai pas su où le ranger !" 
    • "C'est parfait, mets-le sur la 2ème vitesse et tu le gardes jusqu'à la pause du café !"
    • "Mais si je jouis, Monsieur, que dois-je faire ?"
    • "Tu le sors ou tu l'arrêtes, tu te calmes et tu le remets en route, pas de jouissance !"

    Ses serveurs rafraîchissent nos flûtes et d'autres servent le premier dessert.

    C'est de la grande gastronomie : des heures de préparation et d'élaboration, et trois bricoles dans l'assiette qu'on termine en trois bouchées ! Cette réflexion n'est pas de moi, mais de Cathy, elle déteste payer un repas 200€ par tête et sortir pour chercher un fast-food pour apaiser sa faim !

    Le Salon de la Domination 6/6 389 Le Salon de la Domination 6/6 390

    C'est en effet succulent, ces bananes rôties au miel ont un goût que je ne connaissais même pas !

    Henry me transmet un mémo de Cathy :

    • "Putain-Loré, quand les serveurs te demanderont quel café tu désires, tu réponds que tu n'en veux pas, tu te lèves, en t'excusant auprès d'Henry, et une hôtesse te conduira dans le Salon où tu es attendue, attention, Henry va te fixer une heure de retour impérative. Tu dois revenir ici, très belle, en forme et bien parfumée. Au passage, récupère ton vanity-case à la réception. Tu y trouveras, ton parfum préféré et des lingettes. Tu pourras y ranger ton mini-vibro. Et laisser ton vanity à la réception !"

    Je me penche un peu pour la voir et fais oui avec la tête.

    Le 1er dessert a été vite dégusté et tout le monde l'a trouvé fabuleux, ça va être dur pour le second !

    Le Salon de la Domination 6/6 391

    Mais la simplicité est parfois une très bonne idée, ces fruits rouges me laissent un très bon goût dans la bouche qui chasse même les résidus du foutre de Mr et Mme Céline !

    Les serveurs disposent des plateaux collectifs de friandises aux quatre coins de la table ronde ! (Ouaf !)

    Le Salon de la Domination 6/6 392

    Et d'autres enregistrent les commandes de cafés. Mon tour arrive, et je réponds comme prévu :

    • "Non, merci, je ne vais rien prendre après ce fabuleux repas et ce dessert si rafraîchissant !"

    Je me tourne vers Henry et lui demande :

    • "Monsieur Henry, soyez aimable de m'excuser, mais Cathy m'a fait porter ma trousse de toilettes, je voudrais être au mieux de ma forme pour notre rendez-vous de 21h30 !"
    • "Tu as raison, Loré, mais, ce sera difficile de te faire plus belle que tu ne l'es ! Comme les autres invités ne seront pas à notre soirée de gala, je vous conduirai Cathy et toi. L'heure a été retardée à 21h45 et tout le monde a été prévenu. J'aimerais que tu sois ici, toute belle, à 21h35, l'hôtesse qui t'attend à la réception est prévenue : elle frappera à la porte de ton salon : chaque coup signifiera le nombre de minutes qu'il te reste !"
    • "Je serai ponctuelle, Monsieur Henry, comptez sur moi !"

    # 54 – J'aurais préféré du champagne ! Mais...

    Je quitte la table, récupère mon vanity et suis une hôtesse adorable qui me dit :

    • "Je vous conduis à votre salon à thème, où vous êtes attendue. A vous voir aussi belle, je regrette que ce ne soit pas moi l'heureuse élue !"

    Je lui souris sans répondre, je commence à trouver ces hôtesses très robotisées voir même lobotomisées ! Elle m'abandonne dans le vestibule du Salon après avoir frappé deux petits coups sur la porte. Une voix de femme, grave, un peu rauque me dit sèchement à travers la porte :

    • "Laisse tes affaires dans le vestiaire, déchausse-toi, et entre dans le salon avec le bas de ta robe relevé jusqu'au nombril et les yeux baissés !"

    Je m'exécute, me mets pieds nus soulève ma robe pour avoir le con et le cul à l'air. Au passage je me vois dans un miroir, si je ne suis pas une vraie salope ! Je l'imite bien ! Un petit coup à la porte et j'ai le droit de rentrer dans le salon.

    • "Voilà donc à quoi ressemble une bourgeoise fortunée le jour qui se transforme en belle de nuit le soir ! En plus, tu es si vicieuse que tu aimes te faire humilier devant des caméras pour que ta Maîtresse puisse publier des clips lucratifs et les envoyer à des clients fortunés qui pensent que tu es une esclave-sexuelle-de luxe !" 

    Elle est très belle, mais ses yeux gris me font vraiment peur, c'est, visiblement une domina expérimentée !

    • "Viens te coller à moi, fais attention que ta robe ne tombe pas, je veux voir ton con offert et montre moi comment une putain comme toi sait lécher la langue et les doigts de sa Maîtresse les yeux fermés !"

    Le Salon de la Domination 6/6 393

    • "Bonne éducation, tu a du faire jouir pas mal de gouinasses dans ta vie ! Mais je suis sure que même une bourgeoise a envie de pisser après un repas si arrosé !"

    • "Oui, Madame, c'est exact !"

    • "Qu'est-ce qui est exact pouffiasse ? Et je m'appelle Ama miavue l'origine de ton prénom !"

    • "Pardon, Ama mia, j'ai très envie de pisser !"

    • "Tu as deux wcs sans porte qui sont cadrés par deux caméras, tu vas pouvoir t'exhiber : tu vas dans celui de gauche. Tu pisses les cuisses écartées et appuyées sur la cuvette. Ne vidange pas toute ta vessie, tu en auras besoin plus tard ! Et n'oublie pas de sourire à la caméra !"

    Le Salon de la Domination 6/6 394

    • "C'est du direct live, la cochonne-vicieuse pisse devant la cam ! Maintenant à poil !'

    J'enlève ma robe que je pose délicatement sur un dos de chaise. Elle me fait faire trois tours sur moi même en se faisant durcir les tétons sans fausse honte :

    • "Tu es encore bandante pour ton âge ! Mais je suppose que maintenant tu as soif ! Voilà une flûte identique à celle que tu avais à table : tu vas pisser dedans et la remplir, sinon tu seras punie, et mes mains sont plus dures que les accessoires bdsm auxquels tu es habituée..."

    • "Hum... ! Tu avais gardé de la pisse en réserve, tu es une bonne petite esclave obéissante !" 

    • "A présent, ça va te changer du Laurent Perrier, mais tu vas déguster ta flûte, à petites gorgées et arrange-toi à la moitié, pour en faire tomber sur ton menton et tes nichons, j'adore que mes traînées sentent la pisse fraîche !"

    Le Salon de la Domination 6/6 395 Le Salon de la Domination 6/6 396

    • "Je dois te dire que les organisateurs se sont trompés : il n'y-a que deux salons uro pour tout le Salon ! Et nous sommes quatre hôtesses à adorer ça ! C'est donc un défilé permanent dans ces deux salons ! Tu succèdes à un couple : il a jouit dans son con et elle s'est branlée la connasse pleine de foutre sur la cuvette jusqu'à un orgasme magistral !"

    Le Salon de la Domination 6/6 397

    • "Mais, nous étions pressés et nous n'avons pas nettoyé la cuvette : c'est dans les chiottes de droite, tu as ton instrument de nettoyage sur toi, tu as deviné lequel ?"

    • "Oui, Ama Mia, je suppose que c'est ma langue ! Je n'ai jamais fait ça, Ama Mia !"

    • "Bien ! Tu es pucelle de quelque chose ! Allez, régale toi, tu lèches, tu nettoies et tu avales tout !"

    Je suis morte de honte. Je pense être sur la marche la plus abjecte des humiliations ! Mais, je n'ai comme alternative, que l'obéissance ! Je me dirige vers cette cuvette, plus je m'en approche, plus je la vois maculée de jus et de sécrétions des plus divers et l'odeur devient fétide, mais je m'agenouille devant le wc, et, en fermant les yeux, je m'exécute !

    Elle m'a suivi dans le wc et m'oblige à baisser la tête pour que mes nichons soient bien collés contre la bordure en inox de la cuvette, des fois que des saletés aient glissé jusque là !

    • "Je dois reconnaître, salope de vicieuse que tu es très bien éduquée, mais je te sais en fin de formation par ta Maîtresse, Madame Cathy, que je connais bien et elle a assuré à Monsieur Henry que le non ne fait pas partie de ton vocabulaire : je t'avoue que, moi, je ne l'aurais jamais fait !" 

    Le Salon de la Domination 6/6 398

    Elle me tapote la tête et me relève en me tirant les cheveux, je ne peux pas la regarder dans les yeux, tellement j'ai honte ! Elle me gifle brutalement les nichons en me faisant très mal et me dit :

    • "Au lieu d'être honteuse et de baisser les yeux, tu devrais être fière de ce nettoyage de chiotte avec ta langue, tu as assuré petite truie ! Tu gagnes ta place dans le monde des animaux !"

    Toujours en me tirant par les cheveux, elle me conduit sur le carrelage d'une douche. Elle s'adosse au mur et me demande :

    • "Tu sais où est ta place de putain de bordel ?"
    • "A genoux devant vous, Ama Mia, la bouche bien ouverte en ne regardant que votre très belle chatte !"
    • "Tu dois savoir qu'avant que tu n'arrives, je me suis fait livrer trois bières que j'ai avalées d'affilée ! Je pense que tu vas être bien gâtée par ton Ama Gallina !" ( = Maîtresse pisseuse) 

    Elle se met sur la pointe des pieds pour que son con soit bien placé, et libère sa vessie en me pissant le plus possible dans la bouche grande ouverte ! Le reste m'arrose tout le visage ! Mais, comme elle me l'avait demandé, elle s'arrête en se forçant un peu, visiblement, je vais avoir droit à d'autres douches dorées !

    Le Salon de la Domination 6/6 399 Le Salon de la Domination 6/6 400 Le Salon de la Domination 6/6 401

    • "Te voilà un peu arrosée et avec un peu de ma pisse dans ton estomac ! Mais sois patiente : je vais venir près de toi, bien ouvrir mon con de mes deux mains et t'arroser le menton ! Tu seras éclaboussée de partout, et ça j'adore ! Car l'urine dans une bouche de buveuse de pisse, c'est cérébralement excitant, mais moins qu'un visage, des nichons et un ventre dégoulinants de pisse dorée et tiède !"

    J'ai l'impression qu'elle a une vessie d'éléphant, je baigne dans sa pisse et tout mon corps en est recouvert ! Après un court arrêt, elle trouve encore la force de m'ouvrir la bouche, de plaquer sa chatte sur elle et de se finir longuement, par petits jets, en s'assurant que je les avale tous sans perdre de liquide 

    Le Salon de la Domination 6/6 402

    Alors qu'elle se repose quelques instants, dix petits coups sur la porte nous rappellent qu'il ne nous reste que dix minutes ! Elle me relève et me plaque debout, le dos contre le carrelage en me disant :

    • "Tu es une partenaire fantastique, je me suis régalée avec toi, alors, je vais te faire un petit cadeau malheureusement très rapide !'

    Elle se met à genoux devant moi, plaque sa bouche sur mon con et me bouffe littéralement la chatte, mais quand je dis bouffe, c'est le seul terme ! Sa langue s'attaque à tout ce qu'elle trouve, elle lèche, suce très fort et avale ! Ses dents entrent en jeu : elle mordille presque méchamment mon clito, mais dans l'état où je suis, tout me convient ! Et je ne tiens pas longtemps ! Je suis submergée par un orgasme fabuleux, probablement accentué par l'odeur de pisse qui se dégage de nos corps trempés !

    Le Salon de la Domination 6/6 403 Le Salon de la Domination 6/6 404

    Pour ne pas perdre de temps elle déclenche la douche et quand elle est à la bonne température, elle avance son visage vers moi, bouche fermée et je comprends qu'elle veut que je lui lèche le visage pour boire une dernière fois le mélange des sécrétions de mon con et sa pisse odorante qu'elle a sucé sur mon intimité et qui coule encore de son menton !

    Le Salon de la Domination 6/6 405

    Sans son aide, je n'aurais jamais pu être à l'heure, c'est une fée ! Elle me pose un bonnet pour ne pas que je me mouille les cheveux et, va chercher mon vanity dans le vestiaire ! Et, comme nous n'avons pas de savon, elle passe sur tout mon corps l'intégralité de mes lingettes ! Elle me sèche vigoureusement le dos pendant que je fais pareil devant ! Et, pendant que j'enfile ma robe et mes souliers, nous entendons trois coups, et elle profite de ce laps de temps très court pour me redonner un coup de peigne !

    • "File, tu ne peux pas être en retard, l'ascenseur est en face du salon, tu appuies sur resto et tu seras à cinq mètres de ta table, merci pour cette merveilleuse séance, je m'appelle Marjorie !"

    Un dernier baiser et c'est l'autre hôtesse, la gestionnaire de notre temps, qui me prend en charge, et j'arrive à la table quand Henry est en train de présenter le grand Chef et sa brigade, félicités et applaudis par toute la salle ! Il me sourit et lève son pouce, pour mon timing ? Pour mon look ? Pour mon visage réjoui ? Ou pour mon parfum ? Je ne le saurai jamais !

    Le Salon de la Domination 6/6 406

    Cathy vient me faire une bise,mais je pense surtout qu'elle est venue me renifler, elle doit être contente de constater que je sens mon parfum habituel et pas autre chose !

    • "C'est la jeune P.D.G. d’événementiel qui a gagné le MontBlanc, j'ai eu le droit de voter pour toi, mais je crois que j'ai été trop dépensière, comme d'habitude ! 4.000 pour moi et 3.500 pour toi ! Pas grave je t'en achèterai un et je verrai bien combien il coûte !"

    Nous nous séparons de nos amis d'un soir, Nathalie me fait deux grosses bises, en me susurrant à l'oreille :

    • "A demain, ça me ferait un immense plaisir Dear Vicious Whore !"

    Henry nous récupère, et nous dit :

    • "Je dois passer au bureau et nous y allons, tu es superbe, Loré, presqu'autant que Ma Cat !"

    Nous rions et en arrivant dans son bureau j'ai droit à un quadruple expresso qui vient d'être fait ! Je fais une grosse bise à Henry en le remerciant ! Le temps de la boire en le partageant avec Cathy, en nous partons.

    Le chauffeur nous attend devant la porte principale, il ouvre et referme nos portières : Cathy et Henry derrière et moi devant.

    Nous partons vers cette soirée qui me fait si peur, j'ai au moins trois boules dans l'estomac qui doivent baigner dans une mer intérieure de pisse !

    # 55 – Soirée bdsm ? Gang-bang ? Partouze ? XXX ? Je ne sais pas, comment la désigner ! Mais je sais que nous y allons !

    Nous ne roulons pas très longtemps avant que la voiture ne quitte l'autoroute de Grenoble et s'engage sur une petite départementale, au bout de quelques centaines de mètres, et ralentit. Elle passe entre deux immenses portes de portail et nous roulons sur une allée en gravier qui nous conduit directement vers un petit château éclairé par des projecteurs puissants.

    Henry nous donne quelques informations :

    • "Ce petit château est habité, ses propriétaires ont un appartement au centre de Lyon, un petit triplex, au dessus de leur banque d'affaires privée ! Et ils viennent passer tous leurs weekends. Ce sont des amis et des habitués de The Club. C'est la 10ème génération qui y habite, il est classé monument historique, et dès qu'une ardoise tombe, elle est remplacée le lendemain ! Je ne pense pas qu'ils aient besoin de l'ouvrir au public pour financer son entretien !"
    • "C'est bien d'avoir beaucoup d'argent !"
    • "Et c'est toi, Ma Cat, la multi-millionnaire en dollars et en actions qui me dit ça ! Tu ne manques pas de culot !"
    • "C'est mieux que de manquer de culotte comme ma petite pute ! Non ?"

    Nous rions tous les trois pendant que la porte s'ouvre. Un homme élégant nous accueille : Il nous salue galamment en nous baisant la main et fait une accolade à Henry en lui disant :

    • "Tu as été dur avec Laura et moi, on ne t'a pas vu une seule fois depuis que nous avons accepté de te prêter notre bijou pour faire tes cochonneries !"
    • "Avant de te répondre, laisse moi préciser que Laura et Charles sont les propriétaires de cette cabane dans les bois ! Tu sais très bien mon ami Charles, que l'organisation du Salon m'a occupé 20h par jour depuis deux mois. Tu as plus vu mon ami Raoul que moi pendant cette période, et en plus j'ai été vexé que vous refusiez mon invitation à notre dîner de gala sous prétexte que tu ne peux pas encadrer Gérard !"
    • "Quelle susceptibilité ! Tu voulais m'imposer deux heures à la même table qu'un ennemi juré de mon grand père qui veut fermer les banques d'affaires pour blanchiment d'argent ! Mais, demain à 10h, nous serons frais et dispos pour visiter ton chef d'oeuvre ! Et rassure toi, je t'ai fais un virement de 1.900€ puisque la 2ème personne invitée bénéficie de 10% de remise !"
    • "Tu es aussi soupe-au-lait que moi ! Mais je te donne tes deux invitations V.I.P. comme convenu avec Laura ! Quant à ton virement, il sera sur ton compte demain matin, car les I.B.M. ne savent pas ce qu'est un weekend ! Maintenant, Laura doit être prête, Hervé va vous accompagner chez vous à Lyon et il sera devant votre porte demain matin à 9h30 précises ! Laisse ta superbe Lamborghini dans ton garage pour cette nuit !" 

    Ils rient tous les deux et retombent dans les bras l'un de l'autre !

    • "Hum, dis moi Henry, il paraît que toutes tes hôtesses sont topless ?"
    • "Oui, c'est vrai, et triée sur le volet par Raoul, des nichons un peu tombants et... suivante S.V.P. mais rassure toi, Laura aura sa petite surprise en double exemplaire et toi, ne cherche pas parmi les hôtesses, car le plus beau coup de ce Salon est devant toi !"
    • "Comme ce n'est pas Cathy, bien que tu ne sois pas jaloux, j'en déduis que c'est son amie que je dévore des yeux depuis votre arrivée ! Puis-je lui demander son prénom et ... pffff, je ne sais pas comment le lui demander !"

    Après un hochement de tête de Cathy, je viens à son secours avec un grand sourire :

    • "Ne cherchez pas, Monsieur Charles, je m'appelle Loréna et je suis une esclave-sexuelle-maso en phase terminale de formation par ma propriétaire sexuelle : Madame Cathy, voilà comme ça tout est clair, le bdsm est un jeu entre adultes, mais il faut bien choisir ses partenaires !"
    • "Je te demande une chose Charles : mets ton réveil à 5h du mat, et de 5h à 8h dors pour moi !"
    • "C'est promis Henry, allez, je vais prévenir Laura que, pour une fois elle peut emporter des tas de bagages ! Elle va être contente ! Et que demain matin, nous aurons de belles surprises signées par le roi du porno comme t'appelle ce fumier de Maire ! Bonne soirée tout le monde, et désolé, Loréna, vous constatez que dans ce métier, même à haut niveau, ce n'est pas vous qui écrivez votre futur !"
    • "Quand je me donne, j'offre tout, y compris la décision de choisir pour moi, mais, pour cette fois, le hasard a fait un très bon choix ! A demain, avec grand plaisir, Monsieur Charles !"

    # 56 – 21h50... La Soirée XXX démarre !

    Nous entrons tous les trois dans le château et Henry m'arrête en me disant :

    • "Loré, toi tu vas au fond du couloir, la dernière porte à droite, c'est là qu'une équipe d'habilleuse, de manucure et de coiffeuse prennent en main les 12 filles de la soirée. Elles sont averties que tu seras la dernière à te présenter. Comme je vais parler un peu à tout le monde, mon speach est retransmis dans cette salle. Profites-en pour commander tes double-expressos, pour la cigarette tu vas certainement en commencer beaucoup ce soir, mais sans pouvoir les terminer !"

    Une mimique de bisou de Cathy et ils partent devant eux alors que je rejoins la salle des filles !

    Je suis accueillie par le sourire sympa d'une matrone qui me dit :

    • "Bienvenue, Loréna, il faut nous dépêcher avec toi, mais à te voir, il n'y aura pas beaucoup travail pour te rendre belle ! Pour le moment tu vas dans le vestiaire N°10 et tu te mets entièrement nue, quand c'est fait nous irons dans la salle de préparation, à de suite !"

    Je n'ai pas grand chose à enlever, et je ressors rapidement, la matrone me conduit dans une immense pièce transformée en institut de beauté ! Ca rase les poils superflus, ça rectifie des coiffures bizarres, ça atténue des tatouages, ça refait les looks pour faire moins pute, ça vernit des ongles verts ou oranges ! C'est une vraie usine ! Pendant que les fées du look et de la beauté s'occupent de moi, j'essaye de me transformer en petite souris pour savoir ce qui se passe pour les invités-hommes qui doivent être réunis dans une grande salle !

    Mais, très vite, la petite souris change d'avis car la voix de Monsieur Henry résonne dans notre salle.

    • "Bonsoir à tous, et merci d'être venus parfois d'assez loin (...) vous êtes les invités des propriétaires des The Club  que vous fréquentez régulièrement (...) pour vous remercier, nous vous consacrons cette grande fête sexuelle (...) dans ce très beau château qui avait suffisamment de salles (...) mais, pour une fois, je vais laisser une voix off continuer !"

    Je souris, car je reconnais de suite la voix de Cathy ! Voix off ! Un nouveau job pour elle !

    • "Bonsoir et bienvenus, deux d'entre vous vont reconnaître ma voix, je suis Madame Cathy la propriétaire de Le Club d'Issoire, mais j'ai tenu à aider Monsieur Henry et je vous lis donc ce qu'il vous faut savoir pour profiter pleinement de cette belle soirée !"

    Neuf Salles sont à votre disposition

    Vous êtes 30 hommes et vous disposez de 12 esclaves. Celles-ci sont renouvelées régulièrement par La Maîtresse des Salles (MDS) et circulent ou se produisent de Salle en Salle en suivant un planning précis à 2 ou 3 minutes près.

    C'est auprès d'elle que vous devez vous inscrire pour participer à certains spectacles pour lesquels le nombre de participants est limité.

    Les 12 esclaves seront présentes au moins une fois dans chaque salle.

    Comment identifier une esclave et suivre son parcours ?

    Trois informations sont à votre disposition dans la Grande Salle, où la MDS a son QG !

    1 - Les photos des 12 esclaves, qui ont eu la gentillesse de nous faire parvenir des clichés explicites, pris en extérieur.

    2 - Leurs prénoms, qui sont remplacés par des numéros de 1 à 12, sont tamponnés sur le haut de leur bras gauche, pour que vous puissiez les identifier.

    3 - Leur planning demi-heure par demi-heure, pour que vous puissiez la ou les retrouver facilement.

    A noter que dès la fin de cette présentation, vous verrez leurs photos sur grand écran !

    Pour tout problème

    Quatre personnes sont à votre disposition : La MDS, Monsieur Henry, Monsieur Raoul et moi-même.

    Il est 22h, je vous annonce que, compte tenu du retard de 15mn que nous avons du vous imposer, cette soirée s'achèvera à 8h15 demain, mais que le Salon fermera à midi.

    Nous vous souhaitons une excellente soirée !

    • "Et voici, comme promis les photos très explicites de vos futures partenaires !"

    Le Salon de la Domination 6/6 407 Le Salon de la Domination 6/6 408 Le Salon de la Domination 6/6 409

                                 N° 1                                      N° 2                                 N° 3

    Le Salon de la Domination 6/6  410 Le Salon de la Domination 6/6 411  Le Salon de la Domination 6/6 412

                           N°4                                    N°5                                   N°6

    Le Salon de la Domination 6/6 413 Le Salon de la Domination 6/6 414 Le Salon de la Domination 6/6 415

                            N° 7                                 N° 8                                   N°9

    Le Salon de la Domination 6/6  417 Le Salon de la Domination 6/6 416 Le Salon de la Domination 6/6 418

                           N° 11                               N° 10                                   N° 12

    # 57 – 22h10

    Le Salon de la Domination 6/6 419

    La Grande Salle des Plaisirs

    La matrone sympa nous conduit à la Grande Salle des Plaisirs.

    Mais, avant d'y entrer, elle nous réunit, et nous demande de lire attentivement le règlement de cette Salle, qui est la plus grande du château. En bonnes élèves obéissantes, nous essayons de l'apprendre par coeur !

    La Grande Salle des Plaisirs

    C'est le poumon de la fête. Les esclaves non convoquées s'y retrouvent. Pour refaire votre libido : vous avez un open-bar, un open-buffet, un salon-fumeur et une salle de repos insonorisée.

    Vous y trouverez le bureau de Madame la Directrice des Salles pour vous inscrire aux Salles dont le nombre de participants est limité, ou déposer une réclamation ou tout simplement vous renseigner.

    Hormis les tabous classiques (sang, excréments et mineurs) tout est autorisé dans cette Salle de totale liberté sexuelle ou bdsm.

    • "Notez bien que si vous n'êtes pas convoquée, vous devez rejoindre cette Salle. Pour celles qui n'auraient pas compris ! Votre N° de vestiaire est votre prénom pour cette nuit. Bien allons voir MDS, le planning y-est affiché, de même que vos photos en extérieur que les hommes ont eu l'occasion d'admirer à la fin du discours de Monsieur Henry !"

    MDS est très sèche et peu agréable, pour elle nous sommes visiblement des objets sur pattes qui ont trois trous pour vidanger des couilles, et nous ne méritons que son mépris !

    Je suppose qu'avec son physique ingrat, elle a du avoir autant d'orgasmes dans sa vie que moi en deux heures ! Une mal baisée comme dirait mon Chéri !

    Elle nous annonce de sa voix de roquet castré :

    • "Le planning démarre à 23h, pour le moment vous devez lancer l'ambiance dans la Grande Salle, alors bougez vos culs, vos clients vous attendent, et avant refuse à une demande, pensez à votre enveloppe de 10.000€, elle peut fondre si vous êtes mal notées par les hommes qui attendent votre obéissance et vos trous de putains pour se vider les couilles ! Allez, filez, à 22h55, je vous appellerai par la sono. Celles qui ont été choisies, n'entendront que leur N° et le nom de la Salle. Quoi que vous soyez en train de faire, vous vous excusez et vous avec cinq minutes pour rejoindre votre nouvelle Salle !"

    Avant de nous lâcher, elle nous donne à chacune un mémo avec les noms des Salles :

     

    • La Grande Salle des Plaisirs - 1ère et 2ème visite - 7h Brunch

    • La Salle des Partouzes

    • La Salle des Machines à Baiser

    • La Salle des 100 orgasmes

    • La Salle des 10 Hommes avec 2 Esclaves

    • La Salle des 6 Hommes avec 1 Esclave

    • La salle d'1 Soumise à qui veut d'Elle

    • La Salle des 2 Dominas avec 1 Esclave

    • La Salle d'1 Domina avec 1 Esclave

    • Le Vestiaire

    Quand nous en savons un peu plus sur ce que nous devons faire et surtout de ce que nous devons éviter de faire, les body-guards qui isolaient cette mini-réunion se retirent et, souriantes et enjouées nous rejoignons les trente fauves qui nous attendent avec impatience !"

    Il est évident que de leur avoir offert en avant-première nos photos, donc nos corps, nos visages, nos aptitudes au bdsm et nos prénoms numérotés, a eu pour effet de les faire flasher sur l'une ou l'autre, ou même sur plusieurs d'entre nous !

    Et vus les hommages que j'ai eu en trente minutes, j'ai du plaire à pas mal d'entre eux ! Mais les photos de ce chauffage d'ambiance de la Grande Salle, peuvent se passer de commentaires !

    A noter que nous avons toutes les 12 été métamorphosées par nos fées, et que des blondes sont devenues brunes et vice-versa. Il est difficile, malheureusement pour nos fans, de choisir celle qui, en photo était bandante, mais, heureusement pour eux, nous avons nos N° tatoués provisoirement sur un bras !

    Le Salon de la Domination 6/6 420 Le Salon de la Domination 6/6 421

    • "Sur la photo 420, la N° 10, c'est moi et je suis restée brune, à droite c'est la N° 4, ancienne brune elle, est à présent blonde, et nous avons sympathisé de suite !"

    Le Salon de la Domination 6/6 422 Le Salon de la Domination 6/6 423

    Le Salon de la Domination 6/6 424 Le Salon de la Domination 6/6 425

    Le Salon de la Domination 6/6 426 Le Salon de la Domination 6/6 427

    • "Vous remarquerez que nous nous amusons comme des petites folles, je lui tends même une belle pine à sucer  après qu'elle ait tenu la jambe du mec qui me tringlait en levrette pour ne pas qu'il tombe !"

    Le Salon de la Domination 6/6 428

    • "Et, avec sa langue, puis sa main, j'ai joui enculée ! C'est aussi ça, être soeurs-d'armes !"

    Salon 6 en cours 429 Salon 6 en cours 430

    Salon 6 en cours 431 Salon 6 en cours 432

    • "Photo de gauche cheveux lâchés et corset, et celle de droite, avec elle, chignon et corset jeté ! Ouf !"

    Salon 6 en cours 433 Le Salon de la Domination 6/6 434

    • "Et, là elle est tout de même plus mignonne après s'être repeignée, et une photo très rare : Monsieur Henry en personne ! Pas mal ? Non ? Cathy a de la chance !"

    Salon 6 en cours 435 Salon 6 en cours 436

    • "Ca se termine mal pour mon cul, mais le vibro me fait tout de même jouir deux fois, malgré les pinces et N°4, une 3ème fois avec sa langue qui se balade de mon clito, jusqu'en haut de ma raie des fesses, en s'attardant, bien sur, beaucoup plus qu'il ne le faudrait sur mon trou du cul ! Hummmmmm ! Cette soirée s'annonce magnifique !"

     

    Salon 6 en cours 437 Salon 6 en cours 438

    # 58 – 22h55 : La Sono entre en scène !

    Nous savions qu'à partir de cinq minutes avant 23h, nous aurions des messages de MDS, mais comme aucune d'entre nous n'a de montre, nous ne savons pas quand ces messages vont débuter.,

    Pour qu'il n'y ait pas de quiproquo, c'est Monsieur Henry qui prend le micro depuis une petite estrade dressée dans la partie bureau de MDS, qui le rejoint, ainsi que Raoul :

    • "Messieurs, il va être 23h, nous vous remercions de terminer rapidement ce que vous êtes en train de faire dans La Grande Salle, où, pour le moment, vous êtes toutes et tous réunis. Soit trente hommes et douze hôtesses "Nous allons ouvrir les huit autres salons ! Et, je tiens à vous remercier, Messieurs, car vous vous êtes tous inscrits, et vous avez tous désigné les Hôtesses que vous aimeriez retrouver dans un ou plusieurs de ces huit salons"

    • "MDS a fait un travail de Titan, car, pour vous, Messieurs, vos plannings nominatifs, et pour vous, charmantes demoiselles, vos plannings de Salles , sont édités et disponibles à auprès de MDS ! Quand je parle de planning, il s'agit de tous vos rendez-vous de ce soir 23h à demain 8h15. Je vous demande une standing ovation pour Madame Catherine, alias MDS !"

    Il déclenche un tonnerre d'applaudissements, de hourras et de vivas ! Pourtant je suppose que quasiment tout le monde l'a trouvée aimable comme un cactus dans la banlieue de Las Vegas ! 

    Mais je suis la première à saluer son travail ! Elle a du jongler avec tellement de données qu'elle a au moins quatre ordinateurs à sa disposition ! Bravo Madame Catherine pour votre travail !

    • "Catherine, vous vous devez de remercier tous nos amis si enthousiasmés !"

    • "Avec  grand plaisir, Monsieur Henry et merci de me laisser la parole : je crois que durant ma vie de femme de l'ombre, je n'ai jamais vu une telle réunion d'hommes et de femmes aussi canons ! Quand Monsieur Henry nous a expliqué qu'il comptait organiser ce Premier Salon de la Domination et tout ce qui va avec : le Dîner de Gala, la logistique nécessaire pour transformer ce château, en bordel ! Cette soirée bdsm avec quarante deux participants et une bonne vingtaine d'hommes et de femmes avec des fonctions bien précises... J'ai pensé qu'il avait passé une mauvaise nuit qu'il voulait effacer par ce projet Pharaonique !. Avec ma diplomatie de Mammouth poils longs, je lui ai proposé de céder à ses avances sexuelles incessantes, en échange de l'abandon de ce projet de folie ! Après deux secondes de réflexion, il a choisi Son Salon, et je ne sais toujours pas pourquoi ?"

    La salle se remet à bouillonner, tout le monde éclate de rires, certains, pliés en deux, n'en peuvent plus d'exploser devant tant d'humour. Qui aurait pu croire qu'une telle femme pouvait séduire en aussi peu de temps autant d'hommes et de femmes. Un inconnu hurle :

    • "Monsieur Henry, ouvrez un 10ème salon de baise avec Catherine, je m'inscris de suite !"

    Encore un déchaînement de la Salle entière : rires, cris, hourras et bravos ! Un véritable triomphe ! Quand tout le monde se calme, Catherine répond à cet inconnu et termine son speach :

    • "Car vous pensez Monsieur que je vais confier mon dépucelage au premier inconnu venu ! Nom de Dieu, arrêtez votre vacarme !"

    • "J'ai un homme dans ma vie, et chaque fois que je fais bien mon travail, j'ai, moi aussi un orgasme... mais du cerveau ! Vous êtes des fucking-machines sur pattes ! Moi je suis un ordinateur sur pattes, et fière de l'être, car l'amour de mon travail est l'amour que j'éprouve pour l'homme de ma vie : Monsieur Henry, sans lequel je serai une SDF qui ne pourrait même pas se prostituer ! Bonne continuations, mes amis, je vous embrasse toutes et tous !"

    Et elle quitte l'estrade ! Personne n'a pu voir une larme couler sur son sourire ! 

    • "Toute l'équipe connaît la bi-polarité de Catherine ! Un humour ravageur et totalement improvisé, mais dans le travail, c'est un Dragon qui contrôle tout et sait régir n'importe quelle assemblée, réunion ou une manifestation comme ce Salon ou cette Soirée, Sans Catherine et Raoul, je serais un fils unique orphelin !"

    Un immense silence suit cette déclaration étonnante d'un Henry dont personne ne connaît rien !

    • "A présent, je continue pour que tout soit bien clair dans vos esprits ! Dès que nous aurons fini les annonces nécessaires pour que cette soirée fonctionne toute seule grâce à vos plannings personnalisés de Catherine ! Elle vous attend assistée de notre fidèle Améli, devant son bureau, soyez gentil de former deux files de 15 hommes, pour que la distribution ne soit pas trop longue, je laisse la parole à Améli pour un détail important, et je vous souhaite une excellente soirée et de nombreux orgasmes !"

    • "Bonsoir, même si nos Hôtesses ont eu leurs plannings, je vais leur rappeler leurs rendez-vous immédiats : je commence par celles qui restent dans la Grande Salle : leurs numéros sont (...)... Bonne continuation !"

    La voix jeune et sensuelle est plus agréable que celle de Catherine ! Ce qui me met de bonne humeur !

    J'ai pris la décision de ne pas m'occuper des missions des autres filles et d'attendre mon N° 10 pour réagir très rapidement avec mon mémo en main ! 

    Monsieur Henry a du contrôler et probablement préparer tous les message, en ajoutant des qualificatifs élogieux, comme la Super Sexy N° X ou La beauté faite femme N°Y, ce qui fait que chaque fille nommée rosit de plaisir et ne se sent plus considérée comme un objet de vente aux enchères ! Bravo pour ce détail !

    Mais Améli continue avec les convocations des filles sélectionnées par les Hommes pour des Salles : il semble évident que d'avoir offert aux hommes, en avant-première, nos photos, donc nos corps, nos visages, nos aptitudes au bdsm et nos prénoms numérotés, a eu pour effet de les faire flasher sur l'une ou l'autre, ou même sur plusieurs d'entre nous !

    • "Je continue par celles qui ont été choisies pour les huit autres Salles : (...)... La Superbe N°10 > Va au vestiaire et dans la Salle de Six Hommes et Une Esclave et 6.1... Messieurs régalez vous bien !"

    # 59 – 23h00

    Le Salon de la Domination 6/6 

     

     

     

     439

    La Salle des Six Hommes et Une Esclave

    En revenant du vestiaire où les femmes se sont contentées de me rafraîchir le maquillage et de me coiffer différemment, je me rends dans ma Salle, seins nus avec un mini short qui moule bien ma chatte !

    Avant d'entrer, je lis le règlement qui est affiché :

    La Salle des Six Hommes et Une Esclave

    C'est une salle de gang-bang mais en comité restreint : 6 hommes pour 1 esclave. Messieurs, n'oubliez pas de vous inscrire ! Durée de séance conseillée : trente minutesTotale libertés sexuelle et bdsm !

    J'entre, et je suis accueillie par des applaudissements de la part de cinq jeunes hommes en tee-shirts noirs, visiblement impatients de profiter d'une salope tout terrain !

    Mes nichons sont très vite pelotés et pressés par des mains fermes ! Mon mini-short est fouillé par des mains qui constatent avec plaisir que je n'ai pas de culotte et il part vite à la poubelle !

    Le Salon de la Domination 6/6 440 Le Salon de la Domination 6/6 441

    Les cinq beaux gosses se mettent à poil ! Et, ils me prouvent de suite qu'il sont très adeptes des double-pénétrations. Il me remplissent rapidement tous mes trous de pute ! Et, je me retrouver très vite avec une pine dans la bouche, une autre dans mon con et une dernière m'encule, sans qu'ils ne se préoccupent de ma lubrification !

    Le Salon de la Domination 6/6 442 Le Salon de la Domination 6/6 443

    Mais, certains réclament du bdsm ! Des cordes et un bâillon boule font leur apparition. En me posant le bâillon, ils se privent d'un trou d'accès, mais tant pis pour eux ! L'un deux se charge de m'étrangler à moitié avec une corde autour du cou, un autre se charge de ma taille et un dernier m'encorde les poignets derrière moi ! Et ils recommencent à me niquer à leur gré, tout en me pinçant les bouts de nichons ! Mais le bâillon me rend très silencieuse !

    Le Salon de la Domination 6/6 444 Le Salon de la Domination 6/6 445

    Le Salon de la Domination 6/6 446 Le Salon de la Domination 6/6 447

    L'un d'eux a une bonne idée que tout le monde approuve, même moi ! Mais ils ne le savent pas, ! Avec difficulté car je suis mal lubrifiée, ils entrent deux pines dans mon petit trou du cul alors qu'un autre, très adroit se charge de mon clitoris ! Ils déclenchent un superbe orgasme que je ne peux pas crier, mais qu'ils ne ratent pas vus les mouvements de mon corps et mes frissons de plaisir !

    Le Salon de la Domination 6/6 448

    Ils me libèrent de toutes mes entraves, et ça tourne à la partouze ! Les bites vont et viennent dans tous mes trous, je ne sais pas combien ont joui dans mon intimité, mais certains s'écartent, la bite molle, pour passer au rang de voyeurs ! Et je finis à genoux à en branler et à en sucer !

    Le Salon de la Domination 6/6 449 Le Salon de la Domination 6/6 450

    Ceux qui s'étaient réservés font un cercle autour de moi et se branlent alors que je finis d'en piper un qui jouit dans ma bouche, les autres m'arrosent le visage et les cheveux !

    Le Salon de la Domination 6/6 451

    • 'Wouah, Messieurs, j'espère que vous avez tous joui ! Je vous remercie pour mes deux orgasmes ! Je suis très contente que vous m'ayez choisie pour cette super demi-heure !'

    Je me nettoie le visage avec une serviette que l'un d'eux me tend, un autre me rend mon short. J'en sors mon mon planning, je regarde à 23h30 et leur dit :

    • "Je dois vous quitter, il faut que j'aille me doucher dans le vestiaire, pour être bien dans ma peau, et, après je vois que je suis convoquée à la Salle des Partouzes !"

    • "Hum, tu vas te faire partouzer, super je suis inscrit ! Je vais te suivre" M'annonce un des hommes !

     # 60 – 23h30

    Le Salon de la Domination 6/6

     

     

    452

    La Salle des Partouzes

    C'est donc à poil et en talons hauts que je parcours les couloirs qui me mènent à la Salle des tout-nus comme on dit au Cap d'Agde, même si, quand un couple baise sur la plage sans faire semblant, la plupart des voyeurs qui les entourent sont des tout-habillés ! Mais jamais en uniforme !

    Comme d'hab, je lis attentivement les codes de la Salle :

    La Salle des Partouzes

    Des vestiaires vous permettent de vous mettre nus. Pour ouvrir votre futur vestiaire, choisissez son N° de 1 à 30, un feu vert vous avertira s'il est libre, si le feu est rouge, recommencez jusqu'à en trouver un de libre : posez votre pouce sur la grille et il s'ouvrira, quand vous reviendrez, reposez votre pouce et il s'ouvrira.

    Entrez nus, les esclaves ne peuvent refuser aucune offre, ni aucune pénétration, mêmes multiples. Le bdsm n'est pas admis dans cette Salle. Elles sont renouvelées une par une toutes les heures.

    Quand j'entre, je suis un peu effrayée : ça baise de partout ! Mais je n'ai pas beaucoup à attendre, mon ex- client du salon précédent me prend en main et m’entraîne sur un canapé en appelant deux de ses copains :

    • "Venez-vite ! C'est une chaudasse et un très bon coup !'

    Ma réputation est faite ! Alors, allons faire ce qu'on me demande sans rien refuser ! Une heure de baise sans commentaires, car ils ne serviraient pas à grand chose !

    Le Salon de la Domination 6/6 453 Le Salon de la Domination 6/6 454

    Le Salon de la Domination 6/6 455 Le Salon de la Domination 6/6 456

    Le Salon de la Domination 6/6 457 Le Salon de la Domination 6/6 458

    Le Salon de la Domination 6/6 459

    Quand l'heure de la relève sonne, je suis épuisée ! J'ai facilement 200 grammes de foutre en plus, mais j'ai perdu facilement un bon kilo : je transpire jusqu'entre mes orteils ! Dommage qu'il n'y ait pas une Salle de léchage de pieds de femme ! J'y aurais fait un saut avec plaisir !

    Je m'attarde au vestiaire avec une longue douche réparatrice et quelques retouches pour effacer la fatigue de mon visage. Les femmes m'offrent un suer double-expresso et, comme je n'ai pas mes cigarettes sur moi, une manucure m'offre une Marlboro que j'apprécie !

    # 61 – 00h30

    Salon 6 en cours

     

     

     

     

    460

    La Salle des Deux Dominas et Une Esclave

    L’habilleuse m'a transformée en blonde très classe ! Jupe droite, petit chemiser bleu, soutien-gorge et bas noirs, bien sur sans culotte.

    Avant d'entrer : le règlement !

    La Salle des Deux Dominas et Une Esclave

    C'est une salle de voyeurisme qui vous permet de regarder deux dominas (qui ne font pas partie de notre staff de 12 hôtesses) et leur jouet sexuel.

    Le salon des voyeurs, derrière une vitre sans tain, est très confortable et bien équipé ! Si vous avez envie de compagnie féminine, pressez le bouton blanc qui est sur votre accoudoir : s'il passe au vert, une Hôtesse est en route pour vous, il reste au rouge si aucune Hôtesse n'est libre.

    A noter que le scénario reste identique, seule l'Hôtesse est changée à l'issue du sketch qui dure 1/2 h, et toutes nos Hôtesses joueront le rôle de malheureuse perdante !

    Le scénario est très simple, je joue au strip-poker avec deux jeunes femmes visiblement plus chanceuses que moi ! Je me retrouve rapidement en soutien-gorge, et n'ayant plus rien à leur offrir, je me soumets à elles, à leurs envies et à leurs ordres très rapidement bdsm ! Classique, mais d'habitude je gagne !

    Salon 6 en cours 461 Salon 6 en cours 462

    Je suis donc très rapidement en bas et chaussures, et les filles me pelotent les seins et me doigtent !

    Salon 6 en cours 463 Salon 6 en cours 464

    Elles me suspendent et usent longuement de deux martinets, sans faire semblant de frapper, et après un bon broyage de nichon, elles me posent aux tétons des pinces métalliques très dures et lourdement lestées.

    Salon 6 en cours 465 Salon 6 en cours 466

    Salon 6 en cours 467

    Et, probablement pour me faire mouiller un peu plus, elles se gouinent devant moi en se bouffant à tour de role les chattes jusqu'à leurs orgasmes qui sont bien réels !

    Salon 6 en cours 468

    Puis sur un grand lit, elles profitent de leurs godes-ceinture pour me niquer et m'enculer, jusqu'à que j'hurle pour, je le suppose, le plaisir de mes voyeurs et peut être même de mes voyeuses !

    Salon 6 en cours 469  Salon 6 en cours 470

    Et comme, dans la vie, tout se paye, c'est mon tour de leur bouffer la chatte en tirant le meilleur de ma langue et de mes lèvres pour les faire jouir une par une.

    Salon 6 en cours 471 Salon 6 en cours 472

    Nous terminons par un gouinage des trois bouches pendant lequel j'ai l'occasion de goûter et de boire le reste de leurs sécrétions que je n'avais pas avalées directement à la source !

    # 62 – 01h00

    Salon 6 en cours

     

     

     

     473

    La Salle de Six Hommes et Deux Esclaves

    Douchée et requinquée, je ressors avec une perruque rousse, un top jaune, un short noir et un soutien gorge noire. Je consulte de règlement : 

    La Salle de Six Hommes et Deux Esclaves

    C'est une salle de gang-bang avec six Hommes et deux Esclaves. Inscription préalable obligatoire. La liberté sexuelle et bdsm est totale dans cette Salle. Durée maximum de trente minutes avec changement des deux Esclaves à la fin des séances.

    J'ai le plaisir d'y retrouver mon amie N°4, et, grâce à notre complicité, cette séance se déroule merveilleusement bien !

    Salon 6 en cours 474 Salon 6 en cours 475

    Salon 6 en cours 476 Salon 6 en cours 477

    Salon 6 en cours 478 Salon 6 en cours 479

    Salon 6 en cours 480 Salon 6 en cours 481

    Salon 6 en cours 482 Salon 6 en cours 483

    C'est une des séances durant laquelle j'ai le plus joui : une amie avec sa langue superbement habile et six grosses pines à partager avec elle, j'étais au Paradis !

    Mais ma prochaine convocation est pour la Salle des 100 orgasmes, et je sens que je vais en enchaîner quelques uns !

    Petit tour rapide au vestiaire, et j'enfile ma tenue de Salle : tout en noir : bas, escarpins et ceinture, et rien d'autre ! Je suis sifflée et pelotée dans les couloirs, stoïquement, je me laisse faire, après tout je suis là pour ça et les Hommes aussi ! Donc, pas de fausse honte ! Le sexe est 100% présent dans ce château qui ne doit pas en revenir !

    # 63 – 02h00

    Salon 6 en cours 484

    La Salle des Cent Orgasmes

    Lecture obligatoire du règlement !

    La Salle des Cent Orgasmes

    C'est une Salle ludique avec la présence permanente de 5 Esclaves et d'un Arbitre.

    Les esclaves sont renouvelées une par une toutes les demi-heures, mais le compteur d'orgasmes continue à tourner avec sa remplaçante. Après La Grande Salle des Plaisirs, c'est la Salle la plus longue pour les Esclaves qui peuvent y rester 2h.

    Le nombre de participants Hommes n'est pas limité. Le but du jeu est simple, faire jouir, le plus vite possible les esclaves 100 fois. A 6h le compteur sera , et l'Homme qui aura deviné le nombre exact d'orgasmes à + ou - 1 de toute la soirée, sera remboursé de cette soirée !

    Cette salle est en totale liberté sexuelle et bdsm.

    J'y entre avec tout de même quelques appréhensions ! La soirée bat son plein !

    Dès mon arrivée, l'arbitre exige une photo du nouveau groupe de cinq filles : 

    Salon 6 en cours 485

    Et il nous lance dans la grande course aux orgasmes, certaine filles se spécialisent dans le durcissement des bites en les branlant et en les pompant, d'autres se font jouir entre et d'autres jouissent avec deux bites en elles, je comprends vite le système !

    Salon 6 en cours 486 Salon 6 en cours 487

    Salon 6 en cours 488 Salon 6 en cours 489

    Salon 6 en cours 490 Salon 6 en cours 491

    Salon 6 en cours 492 Salon 6 en cours 493 

    Salon 6 en cours 494 Salon 6 en cours 495

    Je décide de compter mes orgasmes dans cette Salle, et quand je suis renouvelée au bout de 2h, mon compteur personnel est de vingt ! L'arbitre me dit :

    • "Bravo N°10 tu bats le record qui était de 18 en deux heures ! Tu peux aller te reposer au vestiaire, tu l'as bien mérité, Monsieur Henry sera tenu au courant de ton record !

    Salon 6 en cours 496

    Je finis de pomper mon dernier client. La bouche pleine de foutre, je me traîne en titubant et rejoins péniblement les vestiaires ! Les potins circulent vite dans ce château !

    Les femmes sont au courant de mes 20 jouissances et me chouchoutent : douche avec une jeune femme qui me décontracte et me lave, récurage de tous mes trous intimes avec un jet que je ne connaissais pas, quadruple-expresso délicieux et deux cigarettes de ma marque ! Et pour finir un massage revigorant qui me fait rêver un instant d'être une athlète de haut niveau !

    # 64 – 04h00

    Salon 6 en cours

     

     

     

     

    497 

    La Grande Salle des Plaisirs (2ème visite)

    Ma tenue est de nouveau quasi nue, en string et talons pour notre 2ème rendez-vous collectif d'1/2h dans la Grande Salle. Probablement pour constater que les 12 filles sont en forme et capables d'assumer les 4h15 qu'il nous reste à accomplir.

    Très rapidement, je suis suspendue à un crochet de plafond et une Dame délicieuse me pare d'un joli collier de lourdes chaînes, alors qu'un Homme me pose un bâillon !

    Salon 6 en cours 498 Salon 6 en cours 499

    Salon 6 en cours 500 Salon 6 en cours 501

    Salon 6 en cours 502 Salon 6 en cours 503

    Salon 6 en cours 504 Salon 6 en cours 505 

    Salon 6 en cours 506 Salon 6 en cours 507

    Salon 6 en cours 508

    Je regrette ce retour dans cette Salle, car j'ai été accaparée par ce couple qui a passé son temps à me cravacher le cul pendant que la femme me mordait les tétons en alternant avec des baisers sur ma bouche en salivant sur mon bâillon !

    Le seul bon moment a été quand l'homme a jeté sa cravache et qu'il s'est décidé à m'enculer et à se vider les couilles dans mes intestins !

    Ils ont eu la courtoisie de me détacher avant de m'abandonner à mon sort. Mais, heureusement mon amie N°4 est venue me remonter le moral et m'assurer que nous allions avoir droit à 1/2h de repos !

    # 65 – 04h30. Un peu de repos pour 11 filles sur 12 !

    Monsieur Henry prend le micro et nous annonce :

    • "Je vous interromps deux secondes : nous sommes ravis, car la soirée se déroule merveilleusement bien. Pour fêter ça, nous avons décidé d'accorder une pause d'1/2h à nos hôtesses ! Elles le méritent, et à 5h, il leur restera encore 3h15 de prestations à accomplir : soyez donc aimables avec elles, faites connaissance, sympathisez, et offrez leur à boire, profitez que l'open-bar a encore de grosses réserves ! Vous aussi, Messieurs, ce petit break vous fera du bien !

    • "Pour la suite : vous avez vu sur vos plannings qu'à 7h vous êtes tous conviés à un gigantesque-brunch-orgie, qui achèvera cette soirée, avec le grand gagnant du nombre d'orgasmes cumulés atteints dans la Salle des Cent Orgasmes ! Messieurs et Mesdemoiselles, je vous souhaite une fois de plus de très nombreux orgasmes !"

    Quelles que soient leurs tenues, les Filles se précipitent au bar, suivies pas une meute d'Hommes plus ou moins habillés !

    Je porte toujours mon collier de chaînes quand quelqu'un se place derrière moi, et une main douce me débarrasse chaînons par chaînons de mon collier encombrant !

    Sans me retourner je dis !

    • "Bonjour ou bonsoir, Madame, et merci, ce collier me gênait vraiment ! Passez-vous une bonne soirée, Madame ? Monsieur Henry a l'air très content !"

    • "Oui, petite pute, mais j'ai beaucoup suivi tes exploits, et je suis fière de toi, mais tu ne vas pas profiter de cette 1/2 heure de repos !"

    Elle sort de son petit sac les pinces à seins avec leur laisse, et me les tend. Je les pose aux bouts de mes mamelles, comme elle aime qu'elles soient ! Elle sourit et prend la laisse. Et je suis bien obligée de la suivre de près, de peur de m'arracher les tétons !

    Nous entrons dans un petit salon réservé au staff et Cathy me dit : 

    • "Pour débuter, je vais relever ma jupe, et je compte sur ta bouche et ta langue pour me rassasier des orgasmes que je n'ai pas pu avoir en te matant ! Tu as dix minutes pour t'exécuter"

    Je n'ose pas dire à Cathy le plaisir qu'elle m'offre en me demandant de lui manger la chatte pour la faire jouir, et je m'attelle de suite à cette superbe tâche, en essayant d'être la meilleure gouine du monde pour elle !

    Salon 6 en cours 509

    Salon 6 en cours 510

    Salon 6 en cours 511

    Quand elle me tire par les cheveux pour que j'arrête, je suis un peu déçue, car je n'ai senti que deux de ses orgasmes, j'espère que j'ai mal compté ! Elle me dit en se relevant et en baissant sa jupe :

    • "Tu as été parfaite Putain-Loré, plus tu grandis en éducation et en expérience, plus tu t'améliores ! Mais, nous sommes attendues au vestiaire, dépêchons nous !"

    Elle reprend ma laisse et me conduit au vestiaire où elle dicte ma transformation avec la Chef qui a beaucoup de respect pour Cathy, elle doit la connaître et surtout savoir que c'est la maîtresse attitrée d'Henry !

    # 66 – 04h40. Vingt minutes de pure humiliation devant Cathy !

    Nous entrons dans des toilettes réservées à la Direction, nous ne risquons pas d'être dérangés !

    Deux beaux gosses nous accueillent, ils font une bise respectueuse à Cathy qui leur dit en riant :

    • "J'espère que vous êtes en forme ! Je me régale depuis longtemps en rêvant de ce fantasme !'

    Ils répondent qu'ils vont tout faire pour qu'il soit parfait et lui désigne le fauteuil, qu'ils ont installé à son attention, pour lui permettre d'assister confortablement à la réalisation de son fantasme !

    • "Je serai bien ici, merci Messieurs, pardonnez moi de diriger la séance ! Putain-Loré, tu vas déjà te présenter assise sur la chaise en face de moi et d'une des caméras ! Posture sage, jambes et mains croisées, sans être aguicheuse... Voilà c'est parfait !"

    Salon 6 en cours 512

    • "A présent, tu t'assieds sur les toilettes et tu pisses les cuisses bien écartées ! En te touchant le con, pour bien sentir la température de ton urine de truie en chaleur ! Tu peux en profiter pour te faire durcir un de tes tétons, pour que nos amis sachent comment une pute fait bander ses bouts !"

    Salon 6 en cours 513

    • "Te voilà la vessie vide, lèche tes doigts pour avaler les restes de ta pisse !... Très bien ! Lève-toi et tourne nous le dos, pour bien nous montrer ton cul de salope exhibitionniste ! Tu as un petit flacon de lubrifiant sur la tablette à coté, le bout est une petite canule que tu t'enfonces dans ton trou à merde et tu-y injectes tout le flacon !... Voilà lentement, c'est bien !... Il est vide ! Gante-toi la main droite et fouille ton cul avec trois doigts, pour bien faire pénétrer le lubrifiant !... Encore, doigte le plus profond possible, c'est pour ton bien !... Ne lésine pas !"

    Salon 6 en cours 514 Salon 6 en cours 515

    • "Tu rejoins nos amis et, bien sur, devant eux, tu te mets à genoux comme une bonne esclave ! Tiens, on va leur laisser la parole pour qu'ils nous disent ce qu'il pensent de toi !"
    • "Nous supposons que son éducation est le résultat de votre enseignement, Madame Cathy, mais avec cette salope-bourgeoise qui veut jouer à la pute et être humiliée jusqu'en dessous de la moquette ! Vous avez atteint le sommet de votre art ! Très belle, super bandante, répondant oui à n'importe quel ordre ! Bravo, Madame, c'est une esclave exceptionnelle et nous sommes fiers de l'utiliser devant vous !"
    • "Merci, Messieurs ! Ces compliments me vont droit au coeur ! A présent Putain-Loré, tu te mets à 4 pattes devant les chiottes et tu poses ta tête sur le carrelage, notre ami va t'enfoncer une canule dans le cul et te faire un lavement de cinq litres !... Voilà, ça démarre, tu sens le liquide couler dans ton cul ?"
    • "Oh, oui, Madame, il est froid et pique un peu, je le sens très bien !"
    • "Le piquant vient du vinaigre blanc, qui est chargé de te nettoyer les intestins et il est inoffensif !"

    Salon 6 en cours 516 Salon 6 en cours 517

    • "Tu n'as plus qu'à te relever en attendant que les 5 litres soient dans ton ventre ! Mais, en attendant, tu remarqueras que notre ami a baissé son pantalon devant ta tête ! Il va mettre sa pine dans ta bouche, mais, c'est curieux il ne bande pas ! Sais-tu pourquoi, il s'est retenu de bander, Putain-Loré ?"
    • "Oui, Madame, car il va se vider la vessie dans ma bouche et pas les couilles !"
    • "Bravo, tu es érudite, c'est rare chez une buveuse de pisse, tchin-tchin ! Régale-toi sale chiennasse !"

    Salon 6 en cours 518

    • "J'espère que tu as bien tout avalé ! Pas une goutte par terre mon ami ?"
    • "Non, Madame, elle a tout avalé sans grimace, et presqu'en souriant !"
    • "Oui, elle aime la pisse, presqu'autant que le foutre ! Tu vois putain, notre autre ami t'aide, comme le lavement est fini, il bloque ton anus avec son pouce ganté, avant de le remplacer par un plug, pour éviter toute fuite !"

    Salon 6 en cours 519 Salon 6 en cours 520

    • "On va célébrer cet évènement : assieds toi sur la chaise et dis-nous dans quel état tu te sens ?"
    • "Oh, Madame, je suis très honteuse, nichons nus devant ces inconnus, bouts bandés, le goût de la pisse d'une vessie pleine dans ma bouche et dans l'estomac. Le cul plein de 5 litres d'eau que je commence à avoir envie d'expulser et un cul que j'ai moi même  lubrifié, prête à être enculée, et assise sur une fesse car le plug m'empêche d'être correctement installée !"
    • "J'aime ta lucidité de chaque instant, Putain-Loré !"

    Salon 6 en cours 521

    • "Mais, tu vas ôter ce plug en cuir, et le nettoyer soigneusement dans ta bouche, puis tu le remplaces par celui en verre que tu aimes beaucoup et qui est plus long et plus gros, et tu vas marcher dans ces chiottes pour que ton liquide interne bouge bien et que tu le sentes te nettoyer ton trou à merde !"

    Salon 6 en cours 522

    • "Rassure-toi ma Pute, nous arrivons à la fin de cette séance ! Tu vas offrir ta bouche et ton anus à nos deux amis, et ils vont te niquer aussi longtemps qu'ils le voudront, mais ils n'ont pas choisi de jouir comme ça ! Laissons un peu de suspens...!"

    Salon 6 en cours 523

    • "Voilà, ils n'en peuvent plus, agenouille-toi entre eux deux et tu les branles des deux mains ! Mais pas pour le finir, contrairement à ce que tu crois !"

    Salon 6 en cours 524

    • "Eh voilà ! Tes grimaces me montrent que tu as envie de déféquer ton eau ! Rassure-toi : c'est eux qui vont se branler sur ton visage de pute-salope-vicieuse-bourgeoise, tu n'as jamais été aussi bien maquillée catin de bordel, nettoie les deux pines et remercie les, ils me méritent !"
    • "Merci, Messieurs, c'est une séance que je n'oublierai pas !"
    • "De rien, Mademoiselle Loréna, le plaisir a été pour nous et nous espérons que Madame Cathy a été contente de la réalisation de son fantasme !"
    • "Non, pas contente ! Mais super contente ! Bravo aux trois acteurs ! Et Putain-Loré, tu peux aller t'asseoir sur le chiotte face à la caméra et vide-toi, le bruit que va faire ton cul sera encore plus excitant que le spectacle que tu aurais pu nous offrir !"

    Salon 6 en cours 525

    Encore honteuse de tous ces bruits de la vidange de mon cul, je n'ose même pas embrasser et remercier les deux hommes, et, toute nue, je suis Cathy au vestiaire où elles ont du travail !

    Quand je suis prête : refaite à neuf et habillée d'un mini short en jean, d'un petit soutien gorge balconnets et d'un chemisier blanc minuscule, elle me donne une de mes cigarettes... Hum ! Quel régal ! Elle me dit :

    • "Bonne chance pour ton tête à tête avec une domina, je vais me joindre aux spectateurs, et si tu m'excites bien, je demanderai qu'un homme esclave vienne me baiser ! Penses-y !"

    Et elle disparaît !

    # 67 – 05h00

    Cette Salle redoutée mérite bien trois Gifs sympas qui me font mouiller !

    Salon 6 en cours 526 Salon 6 en cours 527

    Salon 6 en cours 528

    La Salle d'une Domina et son Esclave

    Après avoir lu le règlement :

    La Salle d'Une Domina avec Son Esclave

    C'est une Salle de voyeurisme. Une Domina profite de l'éducation de son Esclave pour la pousser dans ses retranchements, tout en respectant les tabous habituels.

    La séance dure 1/2h. L'hôtesse est changée à chaque fin de session, toutes les esclaves y participeront.

    Je fais connaissance avec ma Domina qui ressemble à Cathy avec une peau plus foncée, elle me glisse à l'oreille qu'il n'y a pas de préliminaires avec elle, et, en effet elle démarre de suite !

    Bondage des genoux et de la taille, bâillon mors et chemisier ouvert. Une fessée apéritive qui ressemble à une raclée. Et pour finir, un petit câlin tête à tête qui se termine par une baffe gigantesque !

    Salon 6 en cours 529 Salon 6 en cours 530 Salon 6 en cours 531

    Immobilisation, cuisses écartées, léchage de ma chatte et doigtage du cul : elle vérifie sa poupée Barbie ! Belle série de martinet sur mon sexe béant, avant de m'enculer avec un crochet fixé au plafond ! Une pause pour mettre en place son gode-ceinture qui attaque de suite des allers-retours et dans mon con, en cognant à le crochet profondément enfoncé dans mon anus !

    Salon 6 en cours 532 Salon 6 en cours 533 Salon 6 en cours 534

    Après un pilonnage en règle de mon con, elle m'enlève le crochet mais c'est son gode-ceinture qui le remplace. Mains et chevilles attachées au sol, je ne peux que subir ! Et malgré la douleur, je jouis du cul, mais mon bâillon m'empêche de la prévenir !

    Salon 6 en cours 535 Salon 6 en cours 536

    Mon cul l'attire, car après la fessée mains nues, elle me martyrise les fesses et l'entrejambe, en ne faisant pas semblant de frapper fort : elle frappe de toutes ses forces !

    Salon 6 en cours 537

    Puis, elle me colle le buste contre un poteau que j'embrasse car ma bouche est collée à lui !

    Salon 6 en cours 538

    Et, enfin avec l'aide d'un assistant, je me retrouve suspendue au poteau que j'embrassais. Totalement suspendue et maintenue par des cordes aux pieds et aux épaules ! Je ne peux que me balancer d'avant en arrière ! Elle a pris soin de me mettre des grosses pinces en fer aux nichons, et, elle a enlevé mon bâillon ! Elle n'aurait pas du le faire : car je n'aurais pas eu à lui lécher le cul et je n'aurais pas pu hurler de douleur !

    Salon 6 en cours 539 Salon 6 en cours 540

    Salon 6 en cours 541

    Malgré ma réticence, dont elle n'a pas pu se rendre compte, elle a tout de même beaucoup mouillé en jouant avec sa poupée obéissante ! Et quand elle colle son con sur ma bouche de suspendue, je découvre un clito énorme et il y a tellement de secrétions que je ne sais pas où donner de la langue ! Mais, elle se termine par un bel orgasme que ma bouche et ma langue lui donnent alors que je suis sur le point de m'évanouir ravagée par des douleurs que je ne peux plus supporter !

    Salon 6 en cours 542

    Elle salue la glace sans tain et sort de la Salle, alors que deux assistants viennent me libérer de toutes mes entraves, et, voyant que je suis en mauvais état, ils ne savent que faire, mais la sono leur donne un ordre :

    • "Messieurs accompagnez cette jeune femme au vestiaire et faites venir de suite un infirmier !"

    Hum... Cathy... Quel plaisir d'entendre votre voix, je vous aime tant ! Merciiiiiii et je tombe dans les pommes !

    A suivre dans  Le Salon de la Domination 7/7

    @ Le Dimanche et la fin du Salon ! 

     

    Loréna ce jeudi 26 Septembre 2019 - 15h24

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :